Bordeaux-Strasbourg: A son rythme, le Racing réussit le coup parfait face aux Girondins (2-0)

FOOTBALL Contrairement à la saison dernière, les Alsaciens ne se sont pas manqués pour leur première…

Clément Carpentier

— 

Le jeune Ibrahima Sissoko a inscrit le premier strasbourgeois à Bordeaux.
Le jeune Ibrahima Sissoko a inscrit le premier strasbourgeois à Bordeaux. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Strasbourg s’impose à Bordeaux lors de la première journée de Ligue 1 (2-0).
  • A 10 contre 11, le Racing a su être patient pour venir à bout des Bordelais.
  • Deux autres gros tests attendent les Alsaciens maintenant (Saint-Etienne et Lyon).

On ne leur en demandait pas autant. Mais, les joueurs de Thierry Laurey ne pouvaient pas laisser passer ce beau cadeau offert par les Girondins de Bordeaux pour entamer de la meilleure des manières cette saison 2018/2019 (2-0). Le cadeau ? Une supériorité numérique pendant près de 75e minute après l’expulsion du défenseur bordelais Pablo en tout début de match. Les Strasbourgeois peuvent au passage dire merci à Benoit Costil, auteur d’une belle boulette sur l’action (dégagement raté).

La patience comme maître mot

« On ne l’avait pas prévu ce fait de jeu. Ça change vraiment le match. Après, on a su en profiter en ayant la bonne idée de les faire courir ! », reconnaît un Thierry Laurey tout sourire à la fin de la rencontre. C’était d’ailleurs la stratégie mise en place par l’entraîneur alsacien pour ce premier match de la saison face à des Girondins qui risquaient forcément d’être émoussés au fil des minutes après leur match de Coupe d’Europe dans la semaine. Et le plan de jeu a parfaitement fonctionné.

Malgré quatre minutes d’absence dans le temps additionnel de la première mi-temps, Dmitiri Liénard « a vu un beau Racing, un Racing plein de maîtrise dans ce match. On aurait pu se relâcher après l’expulsion, faire moins les efforts mais on a réussi à débloquer la situation. » Pour ça, ses coéquipiers ont pris leur temps. Il a fallu attendre une reprise du jeune Ibrahima Sissoko sur un corner (68e).

Des jeunes en attendant un attaquant

« Il fallait être patient et les ouvertures allaient venir toutes seules », glisse le visionnaire entraîneur strasbourgeois. Ses joueurs lui donnaient raison puisqu’au terme d’une magnifique action à trois, Da Costa doublait la mise en fin de match. Mais attention pas question de voir plus loin que cette victoire en Gironde pour Laurey : « On est content sans plus. Il faut rester calme mais il n’y a pas de leçon à retenir. Dès la semaine prochaine, il faut remettre les compteurs à zéro. »

Malgré ses dires, il y a des points positifs à retenir notamment les prestations des jeunes présents au coup d’envoi (Sissoko, Zohi et Caci). Pour leur première en Ligue 1, ils ont répondu aux attentes même s’il ne faut pas oublier le scénario du match. Strasbourg semble avoir un peu plus de réserve cette saison et cela pourrait être encore plus vrai à la fin du mercato car le club attend toujours un attaquant. De plus avec Ajorque qui s’est blessé à l’épaule. Mais pas de panique, le Racing a déjà trois points dans la besace.

>> A lire aussi : Strasbourg: «On ne peut pas espérer l’Europa League nous, faut pas rêver», le Racing a repris

>> A lire aussi : Strasbourg: Le financement se boucle pour la rénovation du stade de la Meinau