Strasbourg: Le financement se boucle pour la rénovation du stade de la Meinau

INFRASTRUCTURES Les collectivités alsaciennes vont participer à hauteur de 60 millions d'euros à la réhabilitation du stade de la Meinau...

Alexia Ighirri et Bruno Poussard

— 

Strasbourg: Le financement de la rénovation du stade de la Meinau avance. (Archives)
Strasbourg: Le financement de la rénovation du stade de la Meinau avance. (Archives) — G. VARELA / 20 MINUTES
  • Le nouveau stade de la Meinau à Strasbourg, ça avance enfin. Après quelques mois d'attente, les collectivités alsaciennes vont les unes après les autres délibérer sur leur soutien financier respectif apporté au projet de réhabilitation du stade où joue le Racing club de Strasbourg. 
  • Le coût global du projet de restructuration de la Meinau est estimé à 100 millions d’euros (hors taxes). La participation financière des collectivités sera plus importante qu’envisagé par l’étude de faisabilité du projet pour se situer à 60 millions d’euros. Dans le détail : l’Eurométropole de Strasbourg (propriétaire du stade et qui le restera) et la région Grand Est verseront 20 millions d’euros chacun ; la ville et le département du Bas-Rhin, 10 millions d’euros chacun.

Le nouveau stade de la Meinau à Strasbourg, ça avance enfin. Après quelques mois d'attente, les collectivités alsaciennes vont les unes après les autres délibérer sur leur soutien financier respectif apporté au projet de réhabilitation du stade dans lequel joue le  Racing club de Strasbourg. Une animation soudaine comme une percée virevoltante d’un Nuno Da Costa, quand l’attaquant strasbourgeois vient mettre le feu dans la surface adverse.

Le coût global du projet de restructuration de la Meinau est estimé à 100 millions d’euros (hors taxes). La participation financière des collectivités sera plus importante qu’envisagée par l’étude de faisabilité du projet pour se situer à 60 millions d’euros. Dans le détail : l’Eurométropole de Strasbourg (propriétaire du stade et qui le restera) et la région Grand Est verseront 20 millions d’euros chacun ; la ville et le département du Bas-Rhin, 10 millions d’euros chacun.

Une dernière étude et encore de l’argent à trouver

Vous êtes bon en maths, vous aurez donc compris qu’il reste 40 millions d’euros à trouver. Un emprunt sera fait par l’intermédiaire d’une société. Son statut reste à définir : elle devrait probablement être publique, avec des actionnaires publics (et peut-être privés) et elle devrait être gérée par le club pour s’occuper du stade. La question du recours au naming n’est pas tranchée. Et s’il est nécessaire, une attention particulière devrait veiller à ne pas perdre la notion de « Meinau », chère aux cœurs des supporters.

En attendant le lancement des travaux, espérés pour 2019-2020, il y aura encore une dernière étude (« les missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage ») avant de débuter la phase dite « opérationnelle ». Au coût de 400.000 euros, l’étude est cofinancée par les quatre collectivités (et décomptés de leurs 60 millions de subventions).

Fan-zone et espaces « à prestations »

Les pistes détaillées dans l’étude, et révélées par 20 Minutes fin avril, sont toujours d’actualité. La jauge globale d’accueil sera portée à plus de 30.000 places, avec notamment une tribune sud surélevée pour accueillir 4.800 sièges de plus. La tribune ouest sera aménagée en tribune « active » (debout). Une fan-zone sera créée, côté avenue de Colmar, tandis que les coursives seront fermées.

L’accent sera également mis sur les espaces dits « à prestations », avec notamment la construction d’une « boîte » collée sous la tribune sud, qui sera là pour assurer le développement économique du club. Essentiel aux yeux du club, des experts chargés de l’étude de faisabilité du projet, mais aussi des financeurs : « C’est un lieu où se construit un réseau d’affaires, souligne Frédéric Bierry, président du conseil départemental du Bas-Rhin On avait arrêté notre partenariat à l’époque pour se recentrer sur le sport amateur, mais on est revenu parce que cela permet des actions économiques, sur l’insertion, le handicap ou encore l’enfance ». En référence à la première édition du job dating organisée au stade début juin.

>> A lire aussi: Nouvelles tribunes et fan-zone, on a vu à quoi pourrait ressembler le nouveau stade de la Meinau