Ligue 1: Après le «hold up» de Saint-Etienne, Strasbourg a lancé sa course aux points

FOOTBALL Après une défaite jugée terriblement «cruelle» contre l'ASSE (0-1), les Strasbourgeois veulent désormais des points avant tout afin d'assurer leur maintien, devant les trois qui viennent de s'envoler...

Bruno Poussard

— 

Les Strasbourgeois d'Anthony Gonçalves étaient un peu écœurés après leur défaite contre Saint-Etienne au stade de la Meinau (0-1).
Les Strasbourgeois d'Anthony Gonçalves étaient un peu écœurés après leur défaite contre Saint-Etienne au stade de la Meinau (0-1). — F. Florin / AFP.
  • Après une défaite jugée terriblement «cruelle» contre l'ASSE (0-1), les Strasbourgeois ont avant tout besoin de points pour assurer leur maintien.
  • En laissant trois points s'envoler, ils ratent une belle occasion mais en auront peut-être une autre à Amiens, avec les mêmes ingrédients.

« Rageante », « décevante », « cruelle »… Appelez-la comme vous voulez, cette défaite du Racing contre Saint-Etienne, ce samedi (0-1). Même son entraîneur, Thierry Laurey, s’est confié « un peu chiffon » après le coup de sifflet final. Pas étonnant, devant les stats : 16 tirs, 6 cadrés, 0 but pour les siens ; 5 tirs, 1 cadré, 1 but à ses adversaires, dominés.

À l’exception d’un premier quart d’heure en douceur, Strasbourg a maîtrisé contre l’équipe en forme du moment​. « On savait qu’ils allaient avoir un peu plus la possession, mais c’était stérile, complète Jonas Martin. Nous, on a eu quelques coups. Et je pense qu’on aurait dû marquer. Dans ce genre de matchs, quand tu ne marques pas, tu t’exposes. Au final, c’est comme un hold-up. »

« J’espère que ça ne nous sera pas préjudiciable… »

Plombés par un petit manque d’efficacité mais aussi un très grand Stéphane Ruffier aux buts stéphanois, les Alsaciens ont reçu un coup sur la tête. « On va retenir à nouveau du positif mais au bout d’un moment, ce sont des points qu’on doit aller gratter, souffle Benjamin Corgnet. Là, on avait vraiment la possibilité d’en prendre trois, j’espère que ça ne nous sera pas préjudiciable pour la suite… »

Le RCSA n’a plus gagné depuis le 11 février et reste, depuis, sur quatre points en huit matchs. Mais personne n’est abattu, le 16e a toujours une petite marge sur la zone rouge. Le déplacement à Amiens pourrait être une bonne occasion de prendre des points, samedi. « En gagnant, on aurait fait un grand pas vers le maintien. Mais on va serrer les dents et bien se préparer cette semaine », assure Jonas Martin.

D’autant qu’après, Strasbourg n’affrontera que des candidats à l’Europe (Nice, Rennes, Lyon et Nantes). La course aux quelques points manquants est lancée. « Les matchs ne nous sont pas donnés en ce moment, il faut se battre jusqu’où bout », insiste Benjamin Corgnet. Son coach reste optimiste : « On a la chance d’avoir un groupe solidaire dans les bons et les mauvais moments. Ça doit nous aider à aller chercher le maintien. Il reste cinq matchs, 15 points à distribuer, il faut aller en chercher. »