OM-Montpellier: Le MHSC (encore) à la pêche aux gros... Marseille, accroché, dégringole du podium

FOOTBALL Match nul (mais alors bien nul) entre l'OM et Montpellier (0-0)...

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc
— 
Dimitri Payet a souffert face à Montpellier.
Dimitri Payet a souffert face à Montpellier. — F. Pennant / AFP
  • L'OM n'a pas réussi à battre Montpellier, ce dimanche, en clôture de la 32e journée de Ligue 1.
  • Les Marseillais quittent le podium, après la victoire de Lyon à Metz.
  • A l'approche du quart de finale retour, ils manquent de certitudes. Ils en voudront aussi à l'arbitre de cette rencontre...

Un très peu sympathique graffiti « mort aux riches ! » accueille désormais les joueurs sur le parking du Vélodrome. Les riches,  a souvent leur peau, cette année. En Ligue 1, le   n’a perdu qu’un seul match contre les quatre plus gros budgets… Et les quatre équipes les mieux classées. L’OM, justement, rétrograde à la quatrième place de Ligue 1 après un   (0-0) face aux Héraultais.

>>  Quel triste spectacle ! Des virages partiellement à huis clos, un vent qui vous glace le sang et un spectacle désolant : les supporters de l’OM ont déjà passé de plus folles soirées au Vélodrome. Un seul tir cadré à la mi-temps, cinq au total… Heureusement que les Fanatics étaient là pour occuper les spectateurs du Vélodrome. Pour leurs trente ans, les pensionnaires du haut du Virage Nord ont « déclaré leur flamme » à l’OM. D’abord en banderole, puis en fumigènes, abondamment craqués. La LFP, qui avait sanctionné plusieurs groupes de supporters ce dimanche soir, appréciera ce nouvel « affront ».


>>  Montpellier, toujours aussi pénible à jouer. La deuxième meilleure défense du championnat (26 buts encaissés) a été à la hauteur de son statut. Un bloc parfois très bas, souvent très agressif, et une recette efficace : l’OM a rarement été dangereux. Notons tout de même une percée de mammouth du brutal Ocampos (9e) ou une demi-volée de Sanson, sur le poteau (55e). Lecomte a sorti une très belle claquette sur une reprise à bout portant de Mitroglou (66e). Et l’arbitre a bien aidé le MHSC en ne sifflant pas penalty sur un tacle grossier du vétéran Hilton (79e). Mais les Héraultais n’ont pas craqué : ils enchaînent un neuvième match sans défaite. Un rythme européen ?


>>  L’OM sans certitude. En plein sprint final pour le podium, et, surtout, à quatre jours de son quart de finale retour de Ligue Europa, l’OM de Rudi Garcia nage en plein doute. Les gestes de frustration des Marseillais, dès l’heure de jeu, ne mentent pas. Et Garcia n’a pas beaucoup de solutions. Germain, titulaire ce dimanche soir, n’a rien montré. Mitroglou un peu plus, mais sans marquer. Payet n’était pas dans un grand soir. En l’absence de Rami et Rolando, la défense bricolée Kamara-Gustavo a très bien fait le boulot. Et Pelé, qui supplée Mandanda, n’a pas fait de boulette. Maigres motifs de satisfaction…