Ligue Europa: Les Marseillais ont été parfaits... Place aux quarts de finale... Bilbao-OM à revivre en direct

FOOTBALL Les Marseillais ont une avance de deux buts à sauvegarder...

N.C.

— 

Amavi lors de Bilbao-OM en 8e de finale retour de Ligue Europa, le 15 mars 2018.
Amavi lors de Bilbao-OM en 8e de finale retour de Ligue Europa, le 15 mars 2018. — Alvaro Barrientos/AP/SIPA

ATHLETIC BILBAO - OM : 1-2
(Aller: 1-3)

20h52On ferme tout de suite ce live, pour filer vers Lyon où le coup d'envoi de OL-CSKA ne va pas tarder. Venez venez, c'est par ICI. A tout de suite pour les uns, passez une bonne soirée pour les autres. Des bises. 

90e+4: C'EST FINI ! L'OM s'impose en patron et se qualifie sans trembler pour les quarts de finale. 

90e+3: Il est gourmand Payet ! Il aurait pu la redonner à Mitroglou là dessus. M'enfin... Il avait fait sa BA en coupe déjà. 

90e: Popopo, la belle frappe de Sakai. Ça file juste au-dessus, dommage. 

88e: Les mecs savent qu'ils vont se faire sortir, ils jouent à dix, ils sont fatigués, et ils se prennent Bouna Sarr frais comme un gardon qui a très envie de courir. La vie, c'est dur des fois. 

86e: Fin de match sans aucun intérêt. C'est bien, ça veut dire que les Marseillais ont fait le taff. Et même plus que ça. 

83e: L'OM archi domine cette fin de rencontre. Il est temps que ça se termine pour les Espagnols. 

81eAaaah Mitroglou tout près de marquer à son tour ! Le décalage de Sanson est niquel, mais la frappe pied droit du Grec n'est pas assez franche. 

78eLA BARRE pour Ocampos !! Sur une petite talonnade toute mimi de Mitroglou en pleine surface. Ça méritait mieux cette affaire. 

77eLe rouge pour Aduriz ! Il s'est laissé emporté par son élan sur ce tacle largement évitable... Et hop le deuxième jaune. 

76e: Bon, pas de panique, ça ne change pas grand-chose hein. Il faudrait que Bilbao marque encore 4 fois. 

74eEt LE BUT DE BILBAO. Williams profite d'un ballon qui traîne pour tromper Mandanda de près. 

72eL'arrêt de Mandanda ! Magnifique ! Il est allé chercher une mine sur coup franc qui partait droit dans la lulu. Absolument énorme. 

71e: Bouna Sarr ! La balade tranquilou dans la défense basque, mais ça se termine par un tir contré. Quel slalom.

69e: Mandanda qui se fait plais' sur cette sortie... Il avait envie de se dégourdir les jambes apparemment. 

67e: Et voilà, Thauvin qui sort, remplacé par Bouna Sarr. J'aurais fait la même chose Rudi. 

65e: Regardez comme elle est mignonne cette frappe. 

 

63e: Oula, Williams qui vient s'essuyer les crampons sur la cheville d'Amavi dans la foulée. Pas de deuxième jaune, franchement ça méritait dix fois en vrai. 

61e: Jaune pour Williams, qui vient découper Payet après s'être mangé un grand pont. 

60eAduriiiiz le petit piqué qui vient mourir juste au-dessus la barre. Déso bro'. 

58e: Rho Payet le grand pont aile de pigeon ! Je sais pas s'il l'a fait complètement exprès mais c'était magnifique. Par contre Thauvin semble s'être blessé dans la continuité de l'action. Ou pas, il se relève. 

55e: Ah bah ça commence. Anguissa remplace le milieu brésilien, qui n'était pas sorti du terrain depuis 1977 environ. 

54e: Cool cool tout ça, l'OM va pouvoir finir en roue libre. Sortez-moi Thauvin et Luiz Gustavo pour qu'ils reposent avant de jouer l'OL dimanche. 

52eOCAMPOS !! La frappe depuis l'angle de la surface petit filet opposé, mais oui ! Il peut plus rien arriver à l'OM là. 

51e: Je me rends compte que Mitroglou a dû toucher environ trois ballons depuis le coup d'envoi. Mais dans le lot y'en avait un pour envoyer Payet se faire faucher dans la surface, alors ça va. Enfin ça pourrait être pire quoi. 

50eOh Cordoba merci !! Il était tout seul à la réception d'un centre au 2e poteau, mais il écrase complètement sa volée, qui finit au-dessus après un rebond au sol. Y'avait une vraie occase là.

48e: Rami prend un jaune pour s'être fritté avec Etxeita dans la surface avant que le corner soit tiré. C'est couillon ça. 

47e: Ah non Payet qui pousse trop loin son ballon sur son contrôle alors qu'il pouvait presque aller au but. Dommage. Corner à suivre, quand même. 

46eC'est reparti à Bilbao. Allez, on finit le boulot les gars. 

19h52: Je profite de la pause pour vous mettre le peno de Dim. #sangfroid

 

Stormriver

C'est nul Bilbao quand même. Ca fait 3 passes, puis direct un long ballon en profondeur pour Inaki Williams, et après ça prie pour qu'il arrive à centrer ou obtenir un corner...

>> Beau résumé du jeu proposé par les Basques. J'aurais pas dit mieux :)

45eMI-TEMPS. L'OM a fait le plus dur en marquant le petit but qui va bien. Road to the quarts. On se retrouve dans quelques minutes. 

44e: Encore un changement précoce pour Bilbao... Le milieu Benat qui sort cette fois, blessé. Heureusement pour eux, il n'y aura pas de prolong (HAHA). 

43e: Ouuuuh Payet qui était parti pour sa spéciale je repique sur mon pied droit et j'enroule. C'est contré. 

42e: On se demandait si y'avait mimine, mais non, c'est en plein dans les abdos en béton du Pamela boy. 

41e: La frappe de Williams contrée par Rami ! Il a encore donné son corps à la science Adil. 

40e: Il fait tellement de bien celui-là, juste avant la mi-temps. Scenario idéal pour Marseille. 

38eET PAYET QUI LE MET !! Contre-pied parfait, l'OM peut respirer. 

37e: Payet ne cherche que ça parce qu'il commence à tomber avant, mais il y a bien faute. 

37ePENOOO POUR L'OM ! Il a hésité l'arbitre mais il a sifflé ! 

36e: Haha, Luiz Gustavo qui invente la feinte de corps sans bouger du tout. Génie. 

34e: Mais noooooon Ocampos ça se voyait qu'Amavi demandait pas le une-deux là-dessus... Le mec avait déjà réussi à faire la passe à l'arrache, il pouvait pas continuer. 

31e: Les Basques tiennent beaucoup plus le ballon quand même. Le danger ce serait de courir derrière tout le temps et de s'épuiser, mais bon on n'en est pas encore là. 

28e: On commence à s'embêter un peu dans ce match... en même temps, ce n'est pas l'OM qui va mettre le feu, c'est bien normal. Chaque minute de passée est bonne à prendre. 

26eLa tête d'Aduriz !! Juste au-dessus ! Attention les Marseillais, c'est le seul truc auquel il faut faire gaffe avec eux. 

24e: Ouorf ce tacle de Thauvin ! Euuuuuuh, fais gaffe quand même mon garçon, les deux pieds décollés comme ça, ça aurait pu mal se terminer. Ça va pour cette fois... 

22e: Ah, l'expérimenté Rico doit déjà laisser sa place, il ne se sent pas très bien apparemment. Coup dur pour les Basques. 

21e: Bilbao tente d'accélérer le jeu mais c'est très imprécis dans l'avant dernier / dernier geste. Todo bien pour l'OM pour l'instant. 

18e: Aaaah Payet le crochet là il est où ?? Ce petit ballon de Flotov était parfaitement parfait. 

17e: Ça a pas l'air d'être la grande forme du côté de Jordan Amavi, en revanche... Ça fait plusieurs fois qu'il regarde vers son banc, peut-être une gêne musculaire. 

15e: Ouiiii la biscotte pour Aduriz qui gueulait parce qu'il avait pas eu sa faute. C'est ça qu'on veut voir. 

14e: Elle n'a quand même rien de très impressionnante cette équipe de Bilbao. On l'avait vu à l'aller, mais même chez elle ça ressemble pas à grand-chose. Si les Marseillais se sabordent pas, franchement... 

12e: A peine 56 «cathédrale de San Mamès» sur ces 20 dernières minutes... IL VA FALLOIR ARRETER messieurs les commentateurs.

Bien à vous. 

10e: Le stade qui hurle comme pas possible dès qu'un Marseillais effleurent un des siens. On se calme les gars, tout va bien. 

8eOcampoooooos ! L'action était magnifique, talonnade de Thauvin pour Lopez qui s'enfonce côté droit, centre en retrait pile comme il faut pour l'Argentin, qui frappe sans contrôle. Ça partait bien mais le gardien basque s'interpose. 

7e: En fait, ce qui serait bien, c'est que les Marseillais marquent d'entrée. Comme ça on n'en parle plus. 

5e: Première (bonne) nouvelle, l'OM ne subit pas dans ces premières minutes. Les Basques ne semblent pas avoir les moyens de rendre la partie irrespirable. 

2e: Aie, la première ouverture de Payet beaucoup trop courte. Curieux de voir comment il a digéré le fait de ne pas avoir été appelé par DD tout à l'heure, au fait. 

1ère: ON EST PARTI ! 

18h58: Les joueurs entrent sur la pelouse. Le stade s'est rempli à la vitesse de la lumière, c'est fou. Belle petite ambiance maintenant. 

18h55: Ah bah tenez, d'ailleurs, puisqu'on en parle. 

 

18h53: Sachez qu'en Russie, on joue déjà. L'Atletico Madrid est en train de rouler sur le Lokomotiv Moscou. Un bon gros 5-1, avec un doublé de Torres et un but de Grizou, entré en cours de jeu. 8-1 sur l'ensemble des deux matchs à 3 minutes de la fin, je pense que ça va passer pour les Madrilènes. 

18h50: Chauuuuuuuuuud (ah non pas encore).

 

18h47: (Pas trop fort quand même j'ai live de Lyon après)

18h46: Si vous voulez mon avis, l'OM va passer sans frayeur ce soir. On se donne rendez-vous à 20h50 pour la séance de lapidation. 

18h43: Très très peu de monde encore dans «la Cathédrale de San Mamès». C'est pas plus mal, ça fait moins peur comme ça. 

18h41: Et pour l'Athletic. 

 

18h38: Quelle compo pour l'OM ?, me demandez-vous. Et bien voilà. Thauvin est bien titulaire malgré son talon douloureux, le petit Lopez au milieu pour une fois à l'extérieur, et l'inénarrable Mitroglu devant. Ça vous plaît ? 

 

18h35: Allez c'est parti pour ce live. 

18h00: On se retrouve dans quelques minutes pour la prise d'antenne. En attendant, voici un peu de lecture. Cadeau. De rien. A tout'. Bisous. 

 

18h00: On commence la soirée avec l'OM, en déplacement à Bilbao. Comme je l'ai écrit en présentation, ça aurait dû faire au moins 5-0 à l'aller, mais l'arbitre et la précision aléatoire des pieds marseillais en ont voulu autrement. Alors attention, un petit 2-0 pour les Espagnols est très vite arrivé. 

18h00HELLO HELLO. Tout va bien ? Bienvenue sur 20 Minutes pour une belle soirée de Ligue Europa. Enfin, on espère. Si tout se passe comme prévu, on a deux clubs français en quarts de coupe d'Europe vers 23h00. 

Avec un peu plus de réussite et un arbitrage digne de ce nom​, l'OM aurait pu débarquer ce soir à San Mamès en claquettes, un bon 5-0 d'avance dans les valises. Mais non, les Olympiens ont concédé un penalty et un peu gâché à l’aller, et ce 3-1, s'il constitue un avantage non négligeable, n’offre aucune garantie de tranquillité. Une mauvaise entame face à un adversaire qui se pique au jeu, et la tâche peut très vite se compliquer. Rudi Garcia a annoncé qu’il n’allait pas là-bas pour attendre que ça se passe… Il a raison, c’est encore le meilleur moyen de s’en sortir.

>> Rendez-vous à l’heure de l’apéro pour ce bon match de Coupe d’Europe les amis…