Ligue 1: Pour ce premier round au Parc, le PSG fait la leçon à l'OM (mais a peut-être perdu Neymar)

FOOTBALL La star brésilienne est sortie blessée lors de la victoire de Paris dans le classico...

Aymeric Le Gall
— 
Thiago Silva et Alphonse Areola
Thiago Silva et Alphonse Areola — AFP

De notre envoyé spécial au Parc des Princes

Avec un OM en grande forme, ce Classico Paris-Marseille laissait présager un match équilibré. Ce ne fut pas (du tout) le cas avec une écrasante victoire du PSG (3-0).

Paris répond à Payet. « Jouer en équipe, c’est mieux que d’avoir des individualités ». Cette punchline lâchée par Payet avant le Clasico, en guise de pique à l’attention du PSG, s’est un peu retournée contre lui puisque dimanche soir, ce sont bien les Parisiens qui ont joué en équipe. Alors que les Marseillais semblaient un peu perdus, incapables de réaliser de bons enchaînements offensifs, les hommes d’Unai Emery, eux, ont opté pour la solution collective, à l’image d’un Neymar moins « croqueur » que ces dernières semaines.

Tarif maison. Alors que pour son tout premier match en tant que coach de l’OM, en octobre 2016, Rudi Garcia, s’était déplacé au Parc des Princes accompagné de sa bétonnière et de ses cinq défenseurs (match nul 0-0), il a voulu cette fois-ci se montrer plus ambitieux. Raté. Comme la plupart des équipes qui viennent visiter Paris cette saison, il est reparti avec une grosse valise sous les bras. Dans le rôle de bagagistes : Mbappé (11e), Neymar (sur un csc de Rolando, 27e), Cavani (55e).

Le vrai Diarra est arrivé. Débarqué au PSG à la toute fin du mercato hivernal, Lassana Diarra sortait quasiment d’une saison blanche et, logiquement, il lui a fallu un peu de temps pour se remettre dans le bain. Clin d’œil du destin, c’est contre son ancien club l’OM que le milieu de terrain est passé en mode « homme à tout faire ». Costaud derrière, patron au milieu, « Lass » a organisé le jeu du PSG, comme un Thiago Motta des grands soirs (avant de sortir à l’heure de jeu). Une bonne nouvelle avant la réception du Real Madrid le 6 mars prochain.

La blessure de Neymar, LE point noir. Aïe, aïe, aïe… Alors que le PSG se dirigeait vers une douce soirée sans pépins, tout a basculé à la 78e minute quand, après un duel avec Bouna Sarr, Neymar s’est écroulé au sol après que sa cheville a tourné. A entendre le silence assourdissant qui s’est emparé du Parc et à voir la tête dépitée d’Unaï Emery pendant que les secouristes fonçaient avec leur civière vers le Brésilien, on a tout de suite compris que ce n’était pas qu’un simple petit coup. Evacué du terrain, Neymar est directement rentré dans les travées du Parc. Il n’y a plus qu’à prier pour que ce ne soit pas si grave, à une grosse semaine du choc face au Real.