LOSC: Bielsa ne démissionnera pas même si Lille descend en Ligue 2

FOOTBALL Malgré les mauvais résultats du club nordiste, avant-dernier de Ligue 1, le coach argentin n’a pas prévu de démissionner…

Francois Launay

— 

Marcelo Bielsa en conférence de presse à Lille, le 5 août 2017.
Marcelo Bielsa en conférence de presse à Lille, le 5 août 2017. — PHILIPPE HUGUEN / AFP
  • Le coach argentin réitère son attachement au club nordiste.
  • Il ne démissionnera pas même en cas de relégation.

Droit dans ses bottes, Marcelo Bielsa résiste à toutes les tempêtes. Avant-dernier de Ligue 1, le LOSC, qui reste sur huit matchs d’affilée sans victoire, est pourtant en pleine crise. Mais rien ne semble atteindre l’entraîneur nordiste qui assure même qu’il restera dans le Nord si le club descend en fin de saison.

>> A lire aussi : LOSC: «On sera une grande équipe avec Marcelo Bielsa», assure Yves Bissouma

« Je ne renoncerai pour aucune raison »

« Je ne renoncerai pour aucune raison. Si je devais lutter pour le maintien jusqu’au bout, je le ferai en mettant tous les efforts possibles. Et pour être plus clair, si par malheur je devais diriger l’équipe dans une division inférieure, je le ferai également. Je me suis engagé dans la construction de cette équipe. J’ai une immense confiance dans le fait que ça va être une grande équipe », a affirmé « El Loco » lundi en conférence de presse.

Pour l’instant, la grande équipe se fait toujours attendre mais pas le déni de réalité. Si Bielsa concède que « Lille ne joue pas bien », c’est pour mieux lâcher dans la foulée que son équipe « joue mieux que ses adversaires, n’a pas ce qu’il mérite » et a « le potentiel pour jouer le top 5 »

« Je comprends que j’ai perdu en crédibilité »

Pourtant, comme son surnom ne l’indique pas, le technicien argentin n’est pas fou et est bien conscient de la situation. « Je comprends que j’ai perdu en crédibilité. A tous les niveaux, la tolérance a atteint ses limites et nous devons faire face à cette difficulté supplémentaire. Cela fait trente ans que je suis dans ce métier et je n’ignore pas la situation. J’ai déjà vécu des situations similaires ou pires que ça et j’ai toujours réussi à changer » rassure le coach.

Mais changer quoi alors ? Le style de jeu, pas question. Plutôt mourir qu’opter pour jouer « un foot mesquin ». Changer les joueurs ? Impossible, à moins de se renier, pour celui qui a choisi son effectif en totalité.

Changer rapidement la situation

Non, la seule façon d’inverser la situation reste de changer les résultats. Entre un 16e de coupe de la Ligue mercredi à domicile face au voisin du VAFC (10e de Ligue 2) et un choc de Ligue 1 dimanche contre l’ OM, l’ex de Bielsa, Lille n’a déjà plus beaucoup le droit à l’erreur. Sinon ? Sinon Bielsa n’aura peut-être même pas besoin de démissionner. On n’en est pas encore là mais le temps commence sérieusement à presser n’en déplaise à « El Loco ».