Bulgarie-France: «Il y aura des matchs plus agréables à regarder», on ne te le fait pas dire Kylian

FOOTBALL L’attaquant tricolore a enfilé le bleu de chauffe comme tout le monde en Bulgarie…

Propos recueillis par Julien Laloye

— 

Kylian Mbappé n'a pas brillé à Sofia.
Kylian Mbappé n'a pas brillé à Sofia. — Borislav Troshev/SIPA

De notre envoyé spécial à Sofia,

Un jour, puisque tout zappe et lasse (pour toi Céline), tendre notre petit dictaphone à Kylian Mbappé deviendra un acte banal, dénué de plaisir et d’intérêt réciproque. En attendant, on se gave du nouveau prodige français avec une délectation sincère. C’est agréable de faire ce métier avec des petits gars comme lui. Son passage en zone mixte in extenso.

>> A lire aussi: Bulgarie-France: Un but de Matuidi et au lit (enfin en barrages, au moins)

Qu’avez-vous pensé de cette rencontre ?

Une victoire difficile, on a réussi à ramener les trois points en France. Il y a d’autres matchs qui seront plus beaux à regarder et à jouer, mais le principal est fait aujourd’hui.

Vous avez eu du mal à vous trouver devant, vous confirmez ?

Ce sont des problèmes d’automatismes parce qu’on n’a pas l’habitude de jouer ensemble, mais ça va venir avec le temps.

Ça a été un combat plus qu’un match de foot ?

Oh oui ! On l’avait dit que ça allait être un rapport de force, un combat. On ne s’est pas trompés. On savait que ce ne serait pas un match à faire tourner à une touche de balle. On s’est adaptés.

Vous y avez pris un peu de plaisir quand même, à titre personnel ?

Non pas beaucoup, mais quand il y a un enjeu comme la Coupe du monde, vous savez, le plaisir il passe après, il faut des résultats.

Plus qu’une victoire et ce sera la Russie. Vous y êtes presque ?

Vous avez tout dit. Il reste un match, on va tout donner, en essayant de faire un peu mieux sur la manière. On sait que les supporters seront là pour nous.

Vous avez été maladroit sur certaines occasions, comment l’expliquez-vous ?

C’est un problème technique, je dois faire un meilleur geste. Je fais le plus dur en éliminant les défenseurs mais je dois faire un meilleur geste. Il n’y a pas l’excuse du copain ou du terrain. Mais je suis vite passé à autre chose, un match c’est plein de rebondissements.