Mercato: La palme du solde négatif de l'hiver revient sans conteste à la Ligue 1

FOOTBALL Le déficit de la France sur ce marché des transferts s'élève à 150 millions d'euros...

N.C.

— 

Dimitri Payet, content d'être "rentré à la maison".
Dimitri Payet, content d'être "rentré à la maison". — A.C. Poujoulat / AFP

On s’en était aperçu, les clubs français ont dépensé comme des petits fous cet hiver sur le marché des transferts. Le PSG a claqué 80 millions d’euros pour acheter, notamment, Julian Draxler (38) et Gonçalo Guedes (30), l’OM de McCourt a fait son premier gros coup en rapatriant Dimitri Payet (30) et l’OL a tenté le pari Memphis Depay (16+9 de bonus éventuels). Comme dans le même temps, les ventes n’ont pas été faramineuses, la Ligue 1 présente ainsi un solde négatif de 150 millions d’euros, selon les chiffres de l’observatoire du football publiés lundi. Personne d’autre n’a fait « mieux » en Europe.

Toujours selon le CIES, les équipes des cinq grands championnats européens ont dépensé un montant total de 742 millions d’euros. Il s’agit d’un nouveau record en la matière, le précédent datant de janvier 2011 avec 523 millions.