OM: Lassana Diarra réclame 6 millions d'euros à la FIFA et à l'Union Belge pour un transfert avorté en 2015

FOOTBALL Le milieu de l'OM s'estime lesé par le club belge dans une affaire datant de 2015...

W.P.
— 
Lassana Diarra
Lassana Diarra — FRANCK FIFE / AFP

C’est un début de saison particulier que traverse . Placardisé depuis le début de la saison après un été tendu, le milieu de terrain de   a plus à faire hors des prés que  .

Sous le coup d’une amende de  à verser au Lokomotiv Moscou, l’international français a réclamé devant la justice belge 6 millions d’euros   ainsi qu’à   pour son transfert avorté à Charleroi en 2015, indiquent vendredi des médias nationaux.

Le jugement est attendu dans les prochains jours

Alors sans club, Diarra avait signé le 19 février 2015 une lettre d’engagement en faveur du Sporting de Charleroi pour y terminer la saison. Cette lettre d’engagement était conditionnée au fait que le club belge obtienne la certitude qu’aucune sanction ne serait prise à son encontre s’il signait avec Diarra, qui était à l’époque en plein litige avec le Lokomotiv Moscou, sous arbitrage de la FIFA.

Diarra avait en effet quitté brutalement le club russe en 2014 après avoir signé un contrat de quatre ans en 2013, en raison notamment d’une baisse de salaire. Le Lokomotiv Moscou, s’estimant lésé, avait porté l’affaire devant la chambre de résolution des litiges de la FIFA.

Cet organe a depuis infligé au Français une amende de 10 millions d’euros, sanction confirmée par le tribunal arbitral du sport (TAS) en mai 2016. Le Français estime avoir été lésé par rebond dans cette affaire de Charleroi et a donc décidé de saisir la justice belge. Le jugement est attendu dans les prochains mois.