Mercato: Aulas, Balotelli, les fakes et le PSG, les trucs marrants de l'ultime soirée du mercato

FOOTBALL Les transferts de dernière minute sont toujours un bon moment de LOL...

R.B.

— 

Le président de l'OL Jean-Michel Aulas s'est lâché sur Twitter lors des dernières heures du mercato.
Le président de l'OL Jean-Michel Aulas s'est lâché sur Twitter lors des dernières heures du mercato. — FRANCK FIFE / AFP

Si Jean de la Fontaine était encore des nôtres, le poète se serait davantage étendu sur le mercato que sur un lièvre et une tortue. Plus de deux mois et demi pour faire ses emplettes, mais des dernières heures complètement folles, entre dirigeants à bout de nerfs, supporters au taquet et joueurs vanneurs. Vu de Twitter, on s’est en tout cas bien marrés grâce à Mario, Jean-Michel, Paul-Georges et les autres. Retour sur la soirée du 31 août.

Mario Balotelli s’amuse sur Instagram

Si vous avez coupé tout contact avec le monde du foot, vous avez sans doute raté l’information de la nuit : l’arrivée de Mario Balotelli à Nice. Feuilleton fou, l’arrivée de l’attaquant a été annoncée sur Twitter par le club azuréen avant que le fantasque attaquant italien évoque le sujet sur son compte Instagram : d’abord en évoquant Garibaldi puis en faisant ironiquement croire, vidéo à l’appui, qu’un feu d’artifice était tiré en son honneur sur la Côte d’Azur. Ça nous promet une grande saison de « Super Mario ».

Ciao Nizza ,mi manda Garibaldi 👍🏾 bonjour Nice ,Garibaldi m'a envoyé... Merci @ogcnice

A photo posted by Mario Balotelli🇮🇹🗿👪 (@mb459) on

MERCI MERCI MERCI 😂😂😂! Good night And alléz @ogcnice

A video posted by Mario Balotelli🇮🇹🗿👪 (@mb459) on

Jean-Michel Aulas se lâche sur Twitter

Il ne fallait pas aller chauffer JMA mercredi soir. Déçu de voir l’AS Rome refuser de lui céder à la dernière minute l’attaquant Juan Iturbe, le président de l’OL a assaisonné ceux qui venaient le brancher sur Twitter. Le Aulas qu’on aime.

Le désespoir des supporters du PSG

Et sinon, un renfort ? Désespérés par la perte d’une solution en défense -plus que par le départ de David Luiz en tant que tel- les supporters du PSG ont chouiné sur les réseaux sociaux, implorant leur club de lâcher quelques millions d’euros dans les dernières heures du mercato pour se renforcer. Visiblement, le directeur du football parisien Patrick Kluivert avait mieux à faire.

Les rois du fake

Tonton avait prévenu lors du dernier repas de Noël, on dit n’importe quoi sur les réseaux sociaux. On s’y fait passer pour d’autres aussi. Des petits malins, excités à l’idée de tromper les médias ou de créer de fausses joies chez des supporters, ont annoncé, parfois en transformant leur compte Twitter en celui des clubs concernés, des arrivées de stars. Si la signature de Franck Ribéry à Guingamp n’était pas crédible pour un sou, on a failli croire à celle d’Emmanuel Adebayor à Metz.

Le faux suspense de Paul-Georges Ntep

Paul-Georges Ntep devait s’ennuyer mercredi soir. Du coup, l’attaquant rennais s’est emparé de son smartphone pour poster un message sur son compte Twitter. « Très heureux de vous annoncez ma signature en faveur de pour la saison en cours et espère apporter rapidement un plus à l’équipe », a-t-il publié, omettant d’écrire le nom du club concerné.

Evidemment, c’était une bonne vanne puisque le joueur reste à Rennes pour l’instant. Content de sa plaisanterie, Ntep a ensuite pris du temps pour répondre à un supporter lyonnais qu souhaitait l’attirer dans le Rhône, et un Nantais un peu taquin. Rendez-vous cet hiver pour de nouvelles vannes mercato.