Manchester City-PSG: Zlatan Ibrahimovic, c'est par ici la sortie

LIGUE DES CHAMPIONS Ibrahimovic a été très décevant contre les Anglais...

Romain Baheux

— 

 L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic face à Manchester City en quart de finale de la Ligue des champions, le 12 avril 2016.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic face à Manchester City en quart de finale de la Ligue des champions, le 12 avril 2016. — BPI/Shutterstock/SIPA

« Paris, à part se passer le ballon en défense… Nous n’avons pas été en danger, ils n’ont presque pas eu d’occasions. » Dans un coin de la zone mixte, Kevin De Bruyne crache une dernière fois sur la carcasse fumante du PSG, éjecté de la Ligue des champions par son Manchester City. Paris inoffensif ? Mais comment est-ce possible avec Zlatan Ibrahimovic dans ses rangs ? Parce que comme trop souvent dans ces cas-là, le Suédois a été nul.

A l’aller, il avait manqué un penalty et une très belle occasion, atténuant sa mauvaise prestation d’un but très chanceux. Au retour, le Suédois a chauffé les gants de Joe Hart sur deux coups francs et c’est tout. Très décevant pour la vedette d’une équipe de ce niveau, qui n’arrête de pas de faire le malin sur sa longévité, pendant que Cristiano Ronaldo qualifiait le Real Madrid à lui tout seul.

Non, le géant n’est définitivement pas du même rang que le Portugais. S’il a fait plus que le boulot en Ligue 1, il n’aura réussi que son huitième de finale contre Chelsea en 2016 et, dans une bien moindre mesure, sa double confrontation contre le Barça en 2013. Franchement bien trop faible lorsqu’on passe quatre années dans un club.

Oui, car tout en nous considère qu’il ne faut pas offrir une cinquième année au Suédois, dont le bail s’achève en juin. Cette sortie de route doit correspondre à la fin d’un cycle, hein Laurent Blanc ? « C’est une réflexion à mener, mais il n’y a pas que celle-là, répond l’entraîneur parisien. Effectivement il y a des cadres en fin de contrat, mais on verra ça plus tard car ce soir on est déçu. » « C’est trop chaud pour prendre des décisions ce soir, on va réfléchir calmement », poursuit son président Nasser Al-Khelaïfi sans faire directement allusion à son joueur.

>> A lire aussi : VIDEO. La frappe de De Bruyne qui ruine les espoirs parisiens

Quelques minutes plus tard, l'intéressé passe à son tour en zone mixte, et arrive devant les journalistes britanniques, avide d’une déclaration sur son envie de rejoindre la Premier League la saison prochaine. « Je cherche encore à gagner des trophées », leur glisse-t-il. On n’a rien contre Ibra. Mais pas au PSG.