Attentats à Paris: Les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 maintenus (mais sans supporters visiteurs)

FOOTBALL Les matchs auront lieu une semaine après les attaques à Paris...

A.M.
— 
Les joueurs du PSG Lucas Moura et Zlatan Ibrahimovic, le 7 novembre 2015 au Parc des Princes.
Les joueurs du PSG Lucas Moura et Zlatan Ibrahimovic, le 7 novembre 2015 au Parc des Princes. — F.FIFE/AFP

Du foot quand même. Alors que la tenue des rencontres de la 14e journée de Ligue 1 et de la 15e journée de Ligue 2 était en suspens, les matchs auront tout de même lieu, une semaine après les attaques terroristes dans la capitale. C’est ce qu’indique mardi matin Thierry Braillard, le secrétaire d’Etat aux Sports, en déplacement au Stade de France pour féliciter le personnel de l’enceinte de Saint-Denis.

Au @StadeFrance pr féliciter les personnels de leur professionnalisme et de leur sang froid #Merci #ParisAttacks pic.twitter.com/DsKe395kKz
— Thierry Braillard (@Th_Braillard) 17 Novembre 2015

 

« La vie reprend son cours. Il va falloir que les uns et les autres se mettent dans l’idée que la vie continue. Je crois qu’il faut rassurer aujourd’hui », a expliqué Thierry Braillard au Parisien. Une réunion était prévue dans l’après-midi entre la LFP et la Division de lutte contre le hooliganisme (DLNH) pour assurer des conditions de sécurité optimales. Les matchs auront donc lieu à Nice (vendredi), Lorient, Monaco, Guingamp, Montpellier, Bastia, Troyes (samedi), Caen, Rennes et Saint-Etienne (dimanche).

Mais devraient a priori se dérouler sans la venue de supporters adverses. «Le ministre de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve) va vraisemblablement prendre ce (mardi) soir ou (mercredi) une mesure générale d'interdiction de déplacement des supporteurs à l'extérieur, explique Frédéric Thiriez, président de la LFP. Non pas du tout parce que nous craignons des affrontements entre supporteurs mais parce que le ministre, dans cette période, n'a pas suffisamment de forces mobiles (CRS, gendarmerie) pour assurer en même temps l'accompagnement des visiteurs et la sécurité générale».

Les matches du week-end en L1 se dérouleront bien mais sans supporters adverse. Décision prise par le ministère de l'intérieur.
— FCGirondins Bordeaux (@girondins) 17 Novembre 2015