Transferts: Des « leaks » dévoilent les dessous du mercato de football

FOOTBALL Si vous vouliez tout savoir du transfert de Falcao à Monaco, par exemple…

B.V.

— 

Radamel Falcao lors de son dernier match en Ligue 1, contre Nantes, le 24 août 2014.
Radamel Falcao lors de son dernier match en Ligue 1, contre Nantes, le 24 août 2014. — OUEST MEDIAS/SIPA

On a peut-être trouvé l’un de nos nouveaux sites favoris. Enfin, jusqu’à ce que la justice le fasse fermer. Voici donc football-leaks, la petite bombe qui est en train de secouer le monde du football, dirait-on si l’on présentait Frequenstar. Depuis quelques jours maintenant, une (des ?) sources anonymes rendent publics des documents officiels qui ne devraient pas vraiment l’être. On y trouve entre autres des contrats de joueurs ou entraîneurs, des négociations de transferts et des montages financiers pour acheter des joueurs. Le site est en portugais et concerne principalement des transactions lusitaniennes, mais regorge d’informations passionantes sur la façon dont fonctionnent les clubs entre eux.

Falcao moins cher que prévu ?

Personne ne sait qui est à l’origine de ce site, et encore moins si les documents sont authentiques. Même si tout laisse à croire qu’ils le sont. Alors que football-leaks révélait l’existence d’une offre au dernier mercato de l’OM pour l’attaquant Damiao, le directeur général adjoint olympien Luc Laboz a confirmé à l’Equipe avoir approché le Brésilien.

Ce vendredi, ce sont quatre pages de l’accord entre l’Atletico Madrid et l’AS Monaco pour le transfert de Falcao qui ont été publiées. On y découvre les documents officiels qui mènent à une transaction et l’on apprend surtout que le Colombien n’a pas coûté 60 millions d’euros, comme il avait été annoncé, mais 43 millions d’euros. En revanche, fait rare, Monaco a payé cette somme comptant, sans la moindre clause, et en une fois.

La veille, football-leaks s’était occupé du « cas » Gianelli Imbula, passé cet été de l’OM à Porto contre environ 20 millions d’euros payables en quatre fois cinq. Le problème, c’est que le club Portugais a très légèrement oublié de verser l’argent à l’OM et que le club olympien a été obligé de demander de manière officielle d’être payé. Le contenu de cette requête leakée est assez bluffant :

« En d’autres mots, nous sommons le FC Porto de payer, aujourd’hui, la somme de 9.650.000 euros ».

Pour l’instant, seul le Sporting Portugal, dont le salaire de son coach Jorge Jesus (ainsi que son adresse et des informations bancaires) a été révélé, a décidé de poursuivre le site en justice.