Coupe du monde: La Fifa versera 400 millions de compensation aux clubs pour 2018 et 2022

FOOTBALL Une somme très supérieure à ce qui avait été acté pour la Coupe du monde 2014 au Brésil...  

J.L. avec AFP

— 

Franck Ribéry et le Bayern ont écrabouillé le Schaktar (7-0) en 8e de finale retour de Ligue des champions, le 11 mars 2015.
Franck Ribéry et le Bayern ont écrabouillé le Schaktar (7-0) en 8e de finale retour de Ligue des champions, le 11 mars 2015. — Kerstin Joensson/AP/SIPA

Les clubs, essentiellement européens, recevront un total de 418 millions de dollars (390 M EUR), soit le triple de ce qu'ils avaient reçu en 2014, en compensation de la mise à disposition de leurs joueurs pendant les Coupes du monde 2018 et 2022, a annoncé la Fifa vendredi. «Un total de 209 millions de dollars sera distribué aux clubs qui libèrent leurs joueurs participant à la Coupe du monde 2018 en Russie. Un accord a été trouvé pour le même montant pour l'édition 2022 au Qatar», indique la Fédération internationale de football (Fifa) dans un communiqué au terme d'un accord avec l'Association des clubs européens (ECA).

Une somme triplée entre 2014 et 2022

L'accord signé par Sepp Blatter, président de la Fifa, son sécrétaire général Jérôme Valcke, et le président de l'ECA Karl-Heinz Rummennige, intervient alors que l'ECA avait réclamé des compensations pour la tenue du Mondial-2022 au Qatar en hiver, dont la finale sera disputée le 18 décembre. A l'issue du Mondial-2014 au Brésil, 70 M USD avaient été distribués à l'ensemble des clubs libérant leurs joueurs.

«Cet accord vise à encore accroître la considération que porte la Fifa aux intérêts des clubs», ajoute le communiqué. «A l'issue de négociations sérieuses et équilibées, l'ECA et la Fifa ont trouvé un accord de coopération transparent», a souligné M. Rummenigge, se filicitant du «triplement» des sommes reversées aux clubs.

Les clubs invités à discuter de l'aménagement du calendrier en 2022

L'ECA souligne cependant qu'il reste à négocier une modification du calendrier international qu'entraîne l'organisation du Mondial-2022 au Qatar en période hivernale, en novembre et décembre. «Pour la première fois, les clubs européens auront leur mot à dire sur le calendrier international, ce qui me tenait particulièrement à coeur», a ajouté l'ancien attaquant du Bayern Munich.