20 Minutes : Actualités et infos en direct
FootballL’Arabe israélien Abu Fani insulté par le public pendant Israël - Andorre

Israël-Andorre : « Terroriste »… L’Arabe israélien Mohammad Abu Fani insulté et hué après son entrée

FootballLes incidents ont eu lieu lors du match éliminatoire à l’Euro 2024 lundi soir à Jérusalem
Mohammad Abu Fani (n°16, à droite) à l'échauffement avant le match Israël - Andorre, lundi au Teddy Stadium de Jérusalem.
Mohammad Abu Fani (n°16, à droite) à l'échauffement avant le match Israël - Andorre, lundi au Teddy Stadium de Jérusalem. - Jack Guez / AFP / AFP
Nicolas Stival

N.S.

En battant difficilement Andorre, lundi à Jérusalem (2-1), Israël a signé sa deuxième victoire en quatre journées d’éliminatoires de l’Euro 2024. 3e du groupe I, un point derrière la Roumanie et trois derrière la Suisse, la sélection dirigée par Alon Hazan peut toujours croire en la qualification.

Mais la rencontre disputée au Teddy Stadium, l’antre du Beitar Jérusalem, a été marquée par un grave incident. Entré en jeu à la 75e minute, Mohammad Abu Fani a été sifflé et insulté par une partie du public. Selon i24 News, des fans du Beitar, ancrés à l’extrême droite, ont crié des « mort à Abu Fani » et ont traité de « terroriste » le milieu de terrain arabe âgé de 25 ans.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le futur joueur de Ferencvaros, en Hongrie, a été hué jusqu’à la fin du match, et était détruit moralement lorsqu’il a rejoint les vestiaires. Ses coéquipiers l’ont soutenu, à commencer par le capitaine Eli Dasa.

« C’est intolérable, a réagi le défenseur d’origine éthiopienne, relayé par i24 News. En tant que joueur noir qui a aussi subi le racisme, il n’y a pas de place pour ça. Nous aimons Abu Fani, c’est l’une des figures les plus importantes du vestiaire et nous sommes tous derrière lui. »

Sujets liés