Cameroun - Serbie : Un énorme Aboubakar maintient en vie les Lions indomptables… Revivez ce match nul exceptionnel (3-3) avec nous

football Mené (1-3) en début de seconde période, le Cameroun a été transcendé par l’entrée en jeu de son emblématique attaquant, auteur d’un but sublime et d’une passe décisive pour maintenir le suspense dans le groupe G de cette Coupe du monde au Qatar

Jérémy Laugier
— 
Vincent Aboubakar félicité par ses partenaires après son entrée en jeu exceptionnelle contre la Serbie.
Vincent Aboubakar félicité par ses partenaires après son entrée en jeu exceptionnelle contre la Serbie. — ANDREJ ISAKOVIC / AFP

L’ESSENTIEL

  • D’abord devant grâce à Castelletto, le Cameroun a subi ce lundi une foudroyante séquence serbe, en concédant trois buts en une dizaine de minutes, à cheval entre la première et la seconde période (1-3, 53e).
  • Mais grâce à l’entrée en jeu décisive de leur guide offensif Vincent Aboubakar (1 but et 1 passe décisive), les Lions indomptables ont arraché un point au terme d’un passionnant match nul (3-3).
  • Ce scénario de folie permet aux deux équipes de pouvoir encore viser une qualification pour les huitièmes de finale de cette Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais il faudra cette fois l’emporter lors de l’ultime journée, avec au menu vendredi (20 heures) un Cameroun-Brésil et un Serbie-Suisse.




13h15 : Sur un plan strictement comptable, ce nul, tout exceptionnel soit-il, ne fait les affaires ni du Cameroun, ni de la Serbie. Mais ces deux équipes pourront encore se qualifier lors de la dernière journée de ce groupe G vendredi. Enfin, surtout la Serbie, qu’on imagine pouvoir battre la Suisse. Pour les Lions indomptables, ce serait un exploit phénoménal que de passer en battant le Brésil sur le dernier match. Mais avec ce Vincent Aboubakar, qu’on a du mal à penser encore sur le banc vendredi, who knows. Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis, on vous laisse là-dessus, et n’oubliez pas : rendez-vous ci-dessous à 14 heures pour le match Corée du Sud-Ghana. La bise.



13h12 : On retrouve Choupo-Moting sur BeIN Sports : « On a surtout montré notre mentalité, avec beaucoup de courage. Le plus important, c'est de ne pas avoir perdu ce match contre une équipe très forte. L'entrée de Vincent Aboubakar a fait la différence. Rien n'est impossible et on va tout donner contre le Brésil. Là, maintenant on est fatigués, mais on sera chauds à partir de demain pour ce match ».
13h08 : On retrouve le héros camerounais de ce match au micro de BeIN Sports, Vincent Aboubakar évidemment : « Il fallait amener de la profondeur, j’ai senti que les Serbes étaient un peu lents derrière. J’ai voulu transmettre de l’envie et de la volonté à mes coéquipiers, comme l’a fait le Maroc hier. Mon but ? Le football, c’est le plaisir et la créativité ». Son sourire et sa détermination font vraiment plaisir.
13h06 : Pfiouuuuu, on se remet tout juste de nos émotions. On ne s'attendait pas, en se levant ce matin, à voir un tel spectacle sur ce match, surtout quand on repense à la première rencontre bien terne livrée par chacune de ces deux équipes. A partir de la 45e minute, c'était dinguissime : on a eu droit à cinq buts, et on a eu la sensation que ça pouvait faire filoche à chaque fois. On s'en souviendra de ce Cameroun-Serbie.
13h01 : C'est finiiiiiiiiii, merci messieurs pour ce match grandiose de bout en bout ou presque !
90e+6 : Quelle tension +++++, alors une dernière occase messieurs !
90e+5 : Frappe puissante directe de ce bon vieux Georges-Kévin, mais c’est dans les bras de Milinkovic-Savic.
90e+4 : Milenkovic déboîte comme pas permis Nkoudou (tiens, on l’avait oublié lui, il vient d’entrer), et ça donne un bon coup franc cette affaire.
90e+1 : Epassy rééééééégale d’une grosse parade… de la tête pour sortir le piqué de Mitrovic. Mais l’attaquant serbe était de toute façon signalé hors jeu sur ce coup. Quel match passionnant, franchement.
90e : Six minutes de temps additionnel (snif).
89e : OMG ! Mitrovic tout tout près de redonner l’avantage à la Serbie ! Sucrerie totale de Tadic sur le contrôle juste avant, et l’attaquant de Fulham allume la cage d’Epassy, qui était archi battu. Tout le peuple camerounais a tremblé !
87e : Pour ceux qui auraient raté quelques épisodes de mercato, Vincent Aboubakar, le héros absolu de ce match, n’enquille plus les buts en club en Europe, que ce soit à Porto ou à Besiktas. Il évolue dans l’anonymat à Al-Nassr Riyad (Arabie saoudite).
86e : Flûte, on n’avait pas vu le temps passer, et ce match touche à sa fin. Enfin, ça c’était le foot d’avant-Mondial. On va avoir droit à nos 8 minutes légendaires de temps additionnel, rassurez-vous.
85e : Ahah, quelle détermination pour Bassogog, qui bataille pour rester debout malgré un tacle serbe acharné (pléonasme, on sait). C’est total régal cette fin de partie !
81e : Au tour de Zambo Anguissa (décevant) de sortir, remplacé par Oum Gouet.
79e : Babic et l'ancien Marseillais Radonjic, puis Grujic (à la place de Milinkovic-Savic) rentrent en jeu pour les Serbes. Pas de Vlahovic donc.
78e : On n’en restera pas à 3-3 franchement, c’est trop ouf pour ça là des deux côtés (si tant est qu’un 3-3 ne soit pas déjà mega ouf dans un match de Coupe du monde). #TeamAnalyse
76e : Ça va à 1.000 à l’heure d’un but à l’autre, quel kif ! Les Serbes jouent mal le coup, et sur le contre, Bassogog est décalé sur la droite par ce monstre d’Aboubakar. Remise dans la surface vers Choupo-Moting, mais son crochet ne passe pas.
73e : A noter qu'on ne vous a pas signalé, dans cette pure folie, qu'Ondoua et Bassogog sont entrés en jeu pour le Cameroun, à la place de Kunde et Toko Ekambi.
72e : Ce qui peut paraître fou, c’est qu’il ne s’est pas passé grand-chose depuis quatre minutes. Mais ça reste un match emballant hein !
68e : Ne tiendrait-on pas THE game du tournoi là ??????
66e : C’est diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiingue, égalisation de Choupo-Moting, Aboubakar Ballon d'or !

Truc de fou furieux ! Aboubakar s’échappe encore à l’extrême limite du hors-jeu, et offre un sublime caviar à Choupo-Moting qui conclut ce contre dans le but vide. L’alignement serbe est cata, ce match est magique !

65e : Ouiiiiiiiii, but d’Aboubakar validé par le VAR, et fin de match de folie en perspective

Après un crochet destructeur, ce lob (face à un gardien géant de plus de 2 m) était vraiment majestueux messieurs dames, jetez vous sur les images !




63e : Buuuuuuuuuuuuuuut légendaire d’Aboubakar !

Oh non, c’est refusé par l’assistant car il était hors-jeu. Mouais, à voir avec le VAR… Lancé en profondeur, il a en tout cas lobé Milinkovic-Savic d’une louche essssssseptionnelle.

57e : Ohoh, pas si mal cette réaction des Camerounais, qu’on imaginait définitivement KO. Ils ne lâchent pas l’affaire, et sur un bon centre de Mbeumo, Eric Choupo-Moting ne parvient à conclure de la tête. Mais c’était une vraie opportunité. Ce match n’est peut-être pas encore bouclé.
56e : Coup dur pour les Serbes : son si intimidant défenseur (et même buteur ce lundi) Pavlovic, doit sortir, a priori touché aux adducteurs. Il est remplacé par Stefan Mitrovic.
55e : Rigobert Song tente dans la foulée le tout pour le tout en faisant entrer son attaquant Vincent Aboubakar à la place du milieu Hongla, coupable d'une perte de balle au départ du troisième but serbe.
53e : Buuuuuuuut (et démonstration) serbe avec Mitrovic à la conclusion !

Quelle folie ce troisième but serbe, c’est le Brésil ! Tous les attaquants échangent avec une grosse justesse technique, et ça se finit avec un caviar de Zivkovic pour le but de Mitrovic, seul dans l’axe. Le Cameroun semble définitivement largué dans ce match.

52e : Pfiouuuuuu les tacles de maboulos côté serbe. Là, c’est Milenkovic sur Mbeumo : OK il touche le ballon, mais il arrache tout derrière. Entre lui et Pavlovic, il y a de quoi flipper quand on est attaquant.
49e : Les Serbes rentrent le mieux dans cette seconde période : Kostic sollicite un une-deux et se retrouve devancé d’un rien par Epassy. Il était signalé hors-jeu, mais franchement, il n’y avait pas grand-chose au vu des imagines. Le Cameroun doit très vite se reprendre. Car ce sera quasi dead pour la qualif' si ça en reste là.
48e : Attention, nouveau ballon perdu dans l’entrejeu côté camerounais, cette fois c’est Mbeumo. Ça aurait bien pu coûter cher à nouveau.
12h10 : C'est parti pour cette seconde période, pas de changement à la pause, et on sent qu'on va encore se régaler.
12h05 : Allez, ça ne va pas tarder à repartir, sacré match jusque-là en tout cas, on ne s’est pas ennuyé un instant. Très grosse intensité, et les Serbes ont eu du mérite d’aller chercher un tel temps fort dans un match qui partait à ce point de travers.
11h53 : Cette fois, c’est fini, immense renversement de situation dans cette rencontre, après ces deux buts serbes en trois minutes (1-2). Hâte de voir comment les Camerounais vont tenter de se remettre la tête à l’endroit grâce à la pause. Ils étaient bien dans le coup jusqu’aux erreurs de Zambo Anguissa (pourtant excellent avec le Napoli) et du gardien Epassy, lancé dans le grand bain avec la mise à l’écart d’Onana.
45e+6 : Déjà six minutes d’un temps additionnel qui a coûté si cher aux Lions indomptables. Attention à ne pas craquer définitivement dans cette partie.
45e+3 : C’est diiiiiiiiingue, deuxième but serbe dans la foulée !!!!!!!

Sergej Milinkovic-Savic renverse totalement la situation ! Zambo Anguissa perd un ballon chaud près de la surface. Et quelques secondes plus tard, le milieu offensif de la Lazio claque une frappe qui fait mouche, aux abords de la surface. Epassy est loin d’être ouf là-dessus. Le Cameroun est complètement KO !




45e+1 : Buuuuuuuut serbe de Pavlovic !

On l'avait déjà vu en transe pour découper Neymar tout le match. Cette fois Pavlovic s'illustre offensivement avec un terrible coup de tête sur un coup franc de Tadic. Il devance Zambo Anguissant et claque un coup de boule imparable pour Epassy. Ce match est totalement relancé.

43e : Balle de break manquée pour Pierre Kunde !

Superbe occase pour le Cameroun : Pierre Kunde gratte un ballon dans l’entrejeu et va jusqu’au bout derrière. Sa première frappe est repoussée par Milinkovic-Savic, la deuxième est totalement manquée et file à côté. Le coup parfait n’était pas loin pour les Lions indomptables.

42e : Très grosse intervention du latéral camerounais Tolo (non pas Didier) d’un tacle rageur, après un centre extrêmement dangereux de Kostic.
40e : Attention tout de même à ne pas craquer côté camerounais : la Serbie a totalement repris la possession du ballon dans cette fin de première période.
39e : Gros danger sur le but camerounais, mais ça se finit par une frappe largement au-dessus de Tadic ! Ce n’est vraiment pas ça côté finition pour la Serbie.
36e : Collins Fai boite mais il est de retour, et s’illustre même avec une belle récupération, mais un centre mal ajusté derrière. Ils sont déchaînés, depuis leur but, les Camerounais. Et par rebond, ça sent le flop serbe cette affaire…
34e : Ouille, coup dur pour le Cameroun : le latéral droit Collins Fai semble blessé à la cheville après être mal retombé, après un tacle très propre de Sergej Milinkovic-Savic.
29e : Buuuuuuuuut du Camerounais Castelletto !

Enooooooooorme ! Le Nantais Jean-Charles Castelletto signe le premier but de sa carrière avec la sélection camerounaise au meilleur moment possible. Le défenseur profite d’une déviation de Nkoulou pour marquer, seul au deuxième poteau, sur corner. Le Cameroun est hypra réaliste et les remplaçants traversent le terrain pour se jeter sur Castelletto. Rigobert Song est on fire lui aussi.




26e : On profite d'un temps mort dans ce match pour vous montrer l'ambiance qu'ont mis les Lions indomptables dans les travées du stade ce lundi.




24e : Olala l’entame galère de Nicolas Nkoulou, logiquement averti d’un carton jaune pour une intervention en retard. Déjà à la ramasse sur le poteau de Mitrovic, c’est très dur pour lui jusque-là ce matin.
23e : Difficile de trouver la machine à buts du Bayern Eric Maxim Choupo-Moting (on n’est même pas ironiques au vu de ses dernières semaines en Bavière) jusque-là. L’attaquant camerounais est archi-esseulé en pointe là.
19e : Enfin une réaction camerounaise : la belle demi-volée de Pierre Kunde pousse Vanja Milinkovic-Savic à un premier arrêt dans cette rencontre.
17e : Occase de maboule pour Mitrovic, comment rate-t-il ça ? ! ? ! ?

Kostic s’arrache pour centrer avant que le ballon ne sorte. La défense camerounaise galère à se dégager. Mitrovic est archi seul à la réception et allume la cage, mais ça passe juste à côté du montant. Occase XXL !

14e : Le pressing serbe porte ses fruits là, et le Cameroun est de plus en plus sous pression.
12e : Alerte physique côté camerounais cette fois, avec Martin Hongla, qui se fait soigner, après un accrochage avec Kostic.
10e : Mitrovic fracasse le poteau camerounais !

Olalala cette action de rêve entre les deux principaux atouts offensifs serbes. Mitrovic se fait un une-deux avec Tadic, auteur d’une sublime talonnade aérienne. Puis Mitrovic mystifie complètement Nkoulou (oui oui, l’ancien Marseillais et Lyonnais est toujours par là), et enchaîne avec une lourde frappe du gauche qui fracasse le montant droit camerounais.

7e : Ce qui est clair côté serbe, c’est qu’on en attend plus de Sergej Milinkovic-Savic, meilleur passeur de Serie A, et de Dusan Tadic, qu’on a connu si fort avec l’Ajax. Ils ont été invisibles ou presque dans le match très défensif livré face au Brésil.
5e : Bon ballon gratté par Toko Ekambi après une mauvaise relance du gardien serbe Vanja Milinkovic-Savic. Ça se finit mal après son centre en retrait pour Zambo Anguissa, mais le pressing camerounais est intéressant d’emblée.
1re : Mitrovic déjà diminué ?

Alors que la Serbie est encore privée de Vlahovic, en reprise, l’autre attaquant vedette de la sélection, Aleksandar Mitrovic vient d’emblée de se faire une belle frayeur, après 45 secondes de jeu sur son premier ballon. Le buteur de Fulham sort en boitant, mais il reprend sa place. A surveiller donc.

11h00 : C'est partiiiiiiiii pour ce match du groupe G, et on entend déjà les supporteurs de la Serbie donner de la voix, même si ce n'est pas le Marakana quoi !
10h50 : Kostic de retour, mais toujours pas de Vlahovic !

Côté serbe, la star de la Juve Vlahovic va débuter sur le banc de touche, comme contre le Brésil. Son partenaire turinois Filip Kostic entre par contre dans le onze titulaire.




10h45 : Pas d’Aboubakar au coup d’envoi pour le Cameroun !

Outre l’absence donc d’André Onana, qui n’est même pas sur le banc pour ce match, l’emblématique attaquant des Lions indomptables Vincent Aboubakar sort du onze camerounais lui aussi. Une sacrée surprise quand on connaît son statut avec la sélection.




10h35 : André Onana écarté de l’équipe !

On commence ce live avec la grosse info du jour : le gardien titulaire du Cameroun et de l’Inter Milan vient juste d’être écarté de sa sélection pour des raisons disciplinaires. Pas idéal tout ça pour aborder un tel match. Et très grosse pression pour son habituel remplaçant, le méconnu Devis Epassy (Abha, en Arabie saoudite), qui va donc faire face à Vlahovic et compagnie ce matin.



10h30 : Hello tout le monde, on se retrouve comme prévu pour le premier match de la journée, entre deux équipes qui sont donc déjà dos au mur. Défaite interdite donc pour Cameroun et Serbie, afin de croire encore en ses chances de rejoindre les 8es de finale de ce Mondial.
08h00 : Les enjeux

Au moins, les choses sont claires avant cette rencontre. Tous les deux battus lors de la première journée de ce groupe G, le Cameroun et la Serbie n'ont plus le choix. Une nouvelle défaite et ce serait la porte, déjà, dans cette Coupe du monde. Pas vraiment l'objectif des Serbes, emmenés par le sélectionneur Dragan Stojkovic à la tête d'une génération prometteuse. Après les échecs de 2010 et 2018, ils ont toujours l'ambition de voir cette fois la phase à élimination directe. C'était également la mission du Cameroun, et même plus que ça, après les déclarations du président Eto'o. Il ne pensait peut-être pas vraiment que son équipe devrait gagner le Mondial, mais c'était une manière de dire qu'un quart de finale, meilleure performance de l'histoire des Lions Indomptables, devait maintenant être la norme. Il y a encore du boulot. 

>> On se retrouve vers 10h30 pour lancer cette nouvelle journée comme il se doit, avec un coup d'envoi à 11 heures pour ce Cameroun-Serbie.