Mesut Özil, critiqué pour une photo avec le président turc, quitte la sélection allemande

FOOTBALL Le milieu de terrain allemand a indiqué ce dimanche qu'il ne jouerait plus pour sa sélection après les insultes et le racisme dont il a été victime...

W.P, avec AFP

— 

Ozil et Gundogan avaient (encore) le sourire à ce moment-là.
Ozil et Gundogan avaient (encore) le sourire à ce moment-là. — KAYHAN OZER / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP

Souvenez-vous, c’était juste avant le début de la Coupe du monde 2018: Mesut Özil et Ilkay Gundogan posaient tout sourire au côté du président turc Recep Tayyip Erdogan. Une photo qui avait valu aux deux internationaux allemands, et notamment au plus célèbre des deux, de vives critiques. Sur Twitter, Özil a finalément décidé de quitter la sélection allemande.

«C'est avec un coeur lourd et après beaucoup de réflexion que, à cause des événements récents, je ne jouerai plus pour l'Allemagne de matches internationaux aussi longtemps que je ressens du racisme et du manque de respect à mon égard», écrit le joueur d'origine turque sur son compte Twitter.

L’international allemand a assuré dimanche que son geste n’avait « aucune intention politique » mais était un signe de « respect envers la plus haute fonction du pays de mes parents. Comme beaucoup de gens, mes racines ancestrales recouvrent plus qu’un seul pays. J’ai certes grandi en Allemagne, mais mon histoire familiale a ses racines solidement basées en Turquie. J’ai deux cœurs, un allemand et un turc », détaille le milieu de terrain d’Arsenal.

Footballeur, pas politicien

Et de conclure : « Cela n’avait pas à voir avec la politique ou les élections, cela avait à voir avec moi respectant la plus haute fonction du pays de mes parents. Mon métier est joueur de football, pas politicien, et notre rencontre n’était en aucun cas une approbation de quelque politique que ce soit ».