VIDEO. Coupe du monde 2018: «Qui est le con qui ose me réveiller»… Griezmann raconte l'avant finale dans une séquence mythique

FOOTBALL L'attaquant de l'Atlético de Madrid a marqué un but en finale…

A.H.

— 

Griezmann avec le trophée.
Griezmann avec le trophée. — Odd ANDERSEN / AFP

Des petits yeux, une voix qui déraille, du grand n’importe quoi dans les propos… Antoine Griezmann n’a pas bu que de l’eau dans le vestiaire après le succès de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde face à la Croatie. Et c’est ainsi qu’il s’est présenté devant les médias, en zone mixte. Accompagné de ce joyeux drille d'Adil Rami, l’attaquant de l’Atlético de Madrid, auteur de quatre buts et quatre passes décisives dans la compétition, a raconté la journée avant la finale. Et ça vaut son pesant de cacahuètes.

Pour Griezmann, ce jour de finale a commencé à 11 heures, quand quelqu’un a « osé toquer à sa porte. Je me suis dit : “Qui est le con ou le fou qui ose me réveiller ?” » , explique Griezmann, qui a été obligé d’aller prendre un petit-déjeuner (le repas le plus important de la journée, on vous le rappelle). Là, il fait acte de présence avant de remonter dans sa chambre, pour regarder la série The Last Kingdom.

A 13 heures, séance vidéo avec le groupe, où on « savait qu’on allait gagner parce qu’il y a trop de hics dans cette équipe de Croatie, Rakitic, Modric… », raconte Rami. Après le repas, des pâtes sautées, du salami, du poulet et du pesto, Griezmann remonte dans sa chambre, où, plein de gaz, il « rote et pète », avant de se remettre dans sa série. S’ensuit une partie de Football Manager, du maté, une causerie de Deschamps… Vous apprécierez la belle imitation de DD par Grizou. Fais gaffe à toi, Nicolas Canteloup.