Coupe du monde 2018: Maradona accusé de gestes racistes durant Islande-Argentine

FOOTBALL Après la main de Dieu, la blague du beauf... 

J-L. D.

— 

Diego Maradona en tribunes lors de la Coupe du monde 2018
Diego Maradona en tribunes lors de la Coupe du monde 2018 — SIPA

Quand la Coupe du monde manque de polémique, on peut toujours compter sur Maradona. Le champion du monde 86 a été accusé de geste raciste par une journaliste de la BBC lors du match Argentine-Islande.

« Maradona pas si cool. Des fans sud-coréens ont crié Diego et il leur a répondu avec un sourire, des baisers et des signes de la main. Ensuite il a étiré ses yeux vers les côtés dans un geste clairement raciste. Tous ceux qui l’ont vu sont choqués », a tweeté Jacqui Oatley.

« Je trouvais gentil que même des Asiatiques nous encouragent »

Les critiques se sont multipliées, au point que la star du football a réagi sur Facebook face à ce bad-buzz quelques heures après. « Je comprends mieux que quiconque que pendant la Coupe du Monde, les gens sont à la recherche de l’information partout, mais je veux être clair sur ce point : aujourd’hui, au stade, au milieu de nombreuses marques d’affection du public, j’ai été frappé par un groupe de fans qui nous filmait, un jeune Asiatique avec un tee-shirt aux couleurs de l’Argentine. J’ai essayé, de loin, de lui dire à quel point je trouvais gentil que même des Asiatiques nous encouragent. Et c’est tout les gars, voyons », a écrit l’Argentin.

Bon, ce n’est pas foufou comme polémique mais dans une Coupe du monde où tout le monde s’aime, ça change d’avoir un peu de côté obscur…

>> A lire aussi : Coupe du monde 2018: «C'est une honte», Maradona pourrit le sélectionneur argentin Sampaoli