Coupe du monde 2018: Non, Ronaldo ne battra pas le record mythique de Just Fontaine... C'est «Justo» qui le dit

FOOTBALL Just Fontaine a inscrit 13 buts lors de la Coupe du monde 1958 en Suède. Un record qui tient toujours 60 ans plus tard…

Nicolas Stival

— 

Just Fontaine, recordman du nombre de buts marqués lors d'une Coupe du monde, le 18 juin 2018 au Capitole, à Toulouse.
Just Fontaine, recordman du nombre de buts marqués lors d'une Coupe du monde, le 18 juin 2018 au Capitole, à Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes
  • L’ancien avant-centre de l’équipe de France a reçu lundi soir la médaille d’or de la ville de Toulouse des mains du maire, Jean-Luc Moudenc.
  • Même si Cristiano Ronaldo a attaqué sa Coupe du monde par un triplé, Just Fontaine ne pense pas que le Portugais le dépassera.
  • « Justo » voit toutefois CR7 terminer meilleur buteur en Russie. Mais pas forcément tout seul.

Soixante ans après, le fabuleux record de Just Fontaine tient toujours, et Just Fontaine (84 ans) tient toujours à son record. L’homme aux 13 buts en une seule phase finale de Coupe du monde, en 1958 en Suède, a été récompensé ce lundi par la médaille d’or de la ville de Toulouse, où il réside depuis 1965.

Comme tous les quatre ans, au moment du Mondial, est revenu le même rituel, cette fois dans le salon rouge du Capitole. Une poignée de journalistes a demandé à « Justo » s’il pensait qu’un joueur aller améliorer une marque que seul le Hongrois Sandor Kocsis (11 buts en 1954) avant lui, et l’Allemand Gerd Müller (10 buts en 1970) après lui, ont un tantinet approché.

Alors ? L’ancien buteur des Bleus pense rester encore un petit moment dans les livres d’Histoire. Aucune chance que Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé d’entrée, face à l’Espagne, le dépasse ? « Non, pensez-vous, s’amuse l’ancien Niçois et Rémois, qui ne tirait ni coup franc ni penalty, à la différence du Portugais. C’est un grand joueur bien sûr. Mais moi, j’en avais mis trois d’entrée contre le Paraguay, puis deux lors du deuxième match contre la Yougoslavie… »

Des buts à tous les matchs de la Coupe du monde 1958

Puis un contre l’Ecosse, deux face à l’Irlande du Nord en quart de finale (il n’y avait alors pas de huitièmes de finale), un devant le Brésil en demi-finale et enfin quatre (!) lors du match pour la troisième place remporté face à la RFA. Une manière de dire que le Portugal a intérêt à aller loin, et CR7 à planter à chaque rencontre, comme Fontaine en 1958, pour espérer taquiner un tant soit peu le record.

Consolation pour Ronaldo : l’ancien coéquipier de Raymond Kopa, Roger Piantoni et André Lerond, récemment disparus et auxquels il a rendu hommage dans son discours ce lundi, le voit finir meilleur buteur de la Coupe du monde russe. « Avec Messi », s’empresse toutefois de rajouter « Justo », sans préciser le nombre de pions auxquels les deux meilleurs ennemis du foot contemporain peuvent aspirer.

Et les Bleus au fait ? « Ils ne seront pas loin du dernier carré », assure l’ancien attaquant, auteur de 30 buts en 21 sélections. Soit une moyenne hallucinante de 1,43 réalisation par match, lors d’une carrière internationale terminée à 27 ans à cause d’une double fracture de la jambe gauche, en 1960.