Poids lourds : Joshua tient sa revanche sur Ruiz après un combat plus stratégique que passionnant

BOXE Dans le désert saoudien, le Britannique Anthony Joshua a récupéré ses ceintures de champion du monde 

A.L.G. avec AFP

— 

Anthony Joshua récupère ses ceintures de champion du monde des poids lourds.
Anthony Joshua récupère ses ceintures de champion du monde des poids lourds. — Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/SIPA

Il est de retour aux affaires. Le Britannique Anthony Joshua a pris sa revanche samedi à Diriya (Arabie saoudite) sur Andy Ruiz et récupéré aux points ses ceintures mondiales IBF, WBA et WBO des lourds, se remettant en selle après le camouflet subi en juin face à l’Américain.

Six mois après avoir été terrassé à la surprise générale au 7e round par ce boxeur joufflu et bedonnant, Joshua (30 ans, 23 victoires dont 21 KO, 1 défaite) a remis les pendules à l’heure, démontrant que cette défaite, la première de sa carrière, n’était qu’un accident de parcours.

Présenté comme un véritable phénomène, censé régner de longues années sur la plus prestigieuse catégorie du noble art, Joshua repartait de zéro et jouait gros, une 2e déroute pouvant avoir de grosses conséquences sur la suite de sa carrière, l’éloignant durablement des sommets.

Un combat tactique

Mais il a visiblement retenu la leçon et tiré les enseignements de son cauchemar new-yorkais. Dans un stade de 15.000 places construit spécialement pour l’occasion aux portes de Ryad, le puncheur d’outre-Manche a mis de côté le spectacle, se voulant d’abord efficace.

Méfiant et vigilant, Joshua n’a rien fait pour emballer le combat. Sans doute le souvenir des 3 KO subis au Madison Square Garden était-il encore trop vivace. Soucieux de maintenir la distance pour ne pas s’exposer aux coups rapides de Ruiz (30 ans, 33 victoires, 2 défaites, 22 KO), le Britannique a surtout tenté d’éviter le contre fatal et manié la prudence, quitte à aller au bout des 12 reprises. Une tactique payante, même si à l’arrivée c’est le spectacle qui en a pâti.