20 Minutes : Actualités et infos en direct
ATHLETISMELa finale du 200 m tronquée par une collision entre deux voiturettes ?

Mondiaux d’athlétisme 2023 : La finale du 200 m tronquée par une improbable collision entre deux voiturettes ?

ATHLETISMELe sprinteur jamaïcain Andrew Hudson a reçu des bris de verre dans l’œil, jeudi soir, à bord de la voiturette qui le conduisait au stade d’athlétisme des championnats du monde de Budapest, pour participer à la demi-finale du 200 m
Aux côtés du champion du monde du 100 m Noah Lyles, lui aussi à bord de la voiturette ayant subi une collision jeudi soir, le sprinteur jamaïcain Andrew Hudson se plaint de son œil touché par des bris de verre dans l'accident.
Aux côtés du champion du monde du 100 m Noah Lyles, lui aussi à bord de la voiturette ayant subi une collision jeudi soir, le sprinteur jamaïcain Andrew Hudson se plaint de son œil touché par des bris de verre dans l'accident.  - Attila KISBENEDEK / AFP / AFP
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

La finale du 200 m hommes est évidemment attendue, ce vendredi (21h50), comme le sommet de cette journée des championnats du monde d’athlétisme 2023 à Budapest. Oui, mais cette grande explication entre les meilleurs sprinteurs de la planète n’a-t-elle pas déjà été tronquée jeudi soir par l’un des plus improbables couacs de l’histoire de la compétition ? On vous recontextualise cette folle affaire : le champion du monde du 100 m Noah Lyles et plusieurs athlètes prêts à disputer les demi-finales du 200 m étaient transportés du stade d’échauffement jusqu’au stade principal dans une voiturette semi-ouverte de l’organisation de ces Mondiaux.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Et là, à une faible allure (heureusement), une autre voiturette (la bleue sur les images ci-dessus) a proprement grillé la priorité à droite, et a donc percuté le véhicule des sprinteurs. Si la scène peut prêter à sourire, elle a eu des conséquences sur les demies de jeudi soir. Pas pour Noah Lyles, qui n’a pas semblé bien perturbé, en remportant sa course en 19''76, quelques minutes après l’accident. L’Américain fonce d’ailleurs ce vendredi vers un doublé 100 m-200 m inédit sur des championnats du monde depuis Usain Bolt en 2015.

« La prochaine fois, je viendrai à pied ! »

Mais mine de rien, la star américaine n’a tout de même pas préparé sa demie dans les meilleures conditions, puisque l’ordre des courses a été bouleversé. « L’ordre des demi-finales du 200 m a été modifié à cause de la collision de deux voiturettes, a ainsi écrit World Athletics dans un communiqué. Un athlète et un volontaire ont été examinés. L’athlète a été autorisé à courir. » C’est donc là qu’apparaît le côté le plus dingue de cette histoire, à savoir la mésaventure du Jamaïcain Andrew Hudson, « l’athlète touché » du communiqué.

Celui-ci a expliqué avoir reçu du verre dans un œil au moment du choc, et il a dû se faire enlever ces bris de verre par les équipes médicales juste avant la course, dans laquelle il ne s’est classé que 5e, avec un temps de 20''38 loin de son record personnel (19''87 en août 2022). Vu le contexte, Andrew Hudson a logiquement porté réclamation, et il s’est retrouvé repêché pour disputer une finale exceptionnellement à neuf coureurs ce vendredi. Et ce sur un couloir numéro 1 pour le moins délicat. « Je dois de nouveau me faire examiner, je vois flou de cet œil, a confié le Jamaïcain de 26 ans. C’est vraiment dommage car je m’étais senti très bien en séries mercredi [20''25]. J’ai couru quand même mais ce n’était pas idéal, mon corps s’était refroidi. La prochaine fois, je viendrai à pied ! » On imagine effectivement mal ces sprinteurs reprendre une voiturette avant la grande finale du soir.

Sujets liés