20 Minutes : Actualités et infos en direct
ATHLETISMEAurélien Quinion a survolé le 35 km marche avant d’être disqualifié

Mondiaux d’athlétisme 2023 : Aurélien Quinion a survolé le 35 km marche avant d’être disqualifié

ATHLETISMELe marcheur de 30 ans a failli être la sensation tricolore des championnats du monde d’athlétisme à Budapest ce jeudi. Mais après avoir été seul en tête pendant plus d’une quinzaine de kilomètres, il a été repris puis disqualifié
Le Français Aurélien Quinion, à gauche, a longtemps été en tête du 35 km, ce jeudi lors des Mondiaux d'athlétisme à Budapest, avant d'être disqualifié.
Le Français Aurélien Quinion, à gauche, a longtemps été en tête du 35 km, ce jeudi lors des Mondiaux d'athlétisme à Budapest, avant d'être disqualifié. - Martin Meissner/AP/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

L’athlé française se cherche toujours désespérément une première médaille, à trois jours de la fin des championnats du monde d’athlétisme 2023 à Budapest. Seul en tête pendant plus d’une quinzaine de kilomètres, sur l’épreuve du 35 km marche, Aurélien Quinion a pourtant failli créer la sensation ce jeudi. Le marcheur de 30 ans a compté plus d’une trentaine de secondes d’avance sur un peloton de poursuivants, avant que des pénalités accumulées lui coûtent très cher. La troisième, reçue avant le 30e kilomètre, lui a valu 3'30'' d’arrêt forcé dans la zone de pénalité.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Elle a donc permis à l’Espagnol Alvaro Martin, déjà médaillé d’or du 20 km marche à Budapest, de s’envoler vers le titre de champion du monde de la discipline. Quant à la quatrième pénalité, reçue entre les kilomètres 32 et 33, alors qu’Aurélien Quinion pouvait encore viser une médaille, elle a été synonyme de disqualification.

« Parlez de nous »

« Ce n’est pas une déception, c’était cool, on s’est bien amusé, j’ai même zigzagué, a souri l’athlète tricolore après l’épreuve, au micro de France Télévisions. Je sais que je suis à la limite. J’avais l’impression de bien marcher, de garder la bonne fréquence. Mais ça s’améliore, je ne me fais plus disqualifier que dans les trois derniers kilomètres. » 14e des Mondiaux d’Eugene (Oregon) en juillet 2022, Aurélien Quinion fait référence aux championnats d’Europe de Munich d’août 2022, où il avait été disqualifié dès l’approche du 26e kilomètre.

Quasiment euphorique devant France Télévisions, il avait un message à faire passer au public et aux médias français, alors que son compatriote Kévin Campion a fini 14e (en 2h30'18'') ce jeudi sur le 35 km marche (une épreuve non olympique), et que Gabriel Bordier s’était lui classé 10e sur le 20 km. « La marche, c’est la deuxième discipline la plus forte à la fédération française d’athlétisme après les haies cette année, constate Aurélien Quinion. On a souvent été oubliés. Parlez un peu de nous, il y a quelque chose. » C’est chose faite.

Sujets liés