Dopage : Le Conseil d’Etat rejette le recours d’Ophélie Claude-Boxberger contre sa suspension provisoire

ATHLETISME L’athlète avait demandé la levée de sa suspension provisoire, prononcée par l’AFLD

W.P.

— 

Ophelie Claude-Boxberger lors d'un meeting à Ostrava, le 13 juin 2018.
Ophelie Claude-Boxberger lors d'un meeting à Ostrava, le 13 juin 2018. — Petr Sznapka/AP/SIPA

Ophélie Claude-Boxberger n’obtiendra pas la levée de sa suspension provisoire pour un contrôle positif à l'EPO au mois de septembre. Le recours de l’athlète a été rejeté lundi par le Conseil d'Etat​. Le juge des référés du Conseil d’État a estimé que les arguments qu’elle avançait n’étaient pas de nature à créer un doute sérieux sur la légalité de la décision de l’AFLD.

La spécialiste du 3.000m steeple assure que son beau-père, Alain Flaccus, qui fait partie de son encadrement sportif, lui aurait inoculé une piqûre d’EPO à son insu, alors qu’elle s’était assoupie après un massage. Une version livrée également par Alain Flaccus lors de sa garde à vue. La Franc-comtoise a porté plainte pour empoisonnement auprès du tribunal de grande instance de Montbéliard (Doubs) le 17 décembre.