Equipe de France: Que faut-il retenir de la première liste de Philippe Saint-André?

RUGBY Beauxis rappelé, Maestrie et Fofana convoqués et 22 mondialistes conservés...

Alexandre Pedro

— 

Philippe Saint-André, le sélectionneur de l'équipe de France de rugby, le 9 décembre 2011, à Marcoussis.
Philippe Saint-André, le sélectionneur de l'équipe de France de rugby, le 9 décembre 2011, à Marcoussis. — DURAND FLORENCE/SIPA

Un ancien président de la République parlerait de «changement dans la continuité». Philippe Saint-André n’a pas cherché à surprendre à tout prix avec sa première liste de 30 joueurs retenus pour un stage préparatoire (23, 24 et 25 janvier) au prochain Tournoi des VI Nations. «C’est une liste pour affronter l’Italie le 4 février pas pour les quatre ans à venir», relativise d’ailleurs le nouveau sélectionneur des Bleus.

22 mondialistes, mais pas Nallet

Comme prévu, Philippe Saint-André a décidé de s’appuyer sur les vice-champions du monde en titre. Des 31 joueurs présents lors du séjour en Nouvelle-Zélande, 22 figurent dans la liste donnée par le successeur de Marc Lièvremont.  «On a essayé d'être le plus cohérent possible et donc de construire un groupe avec une grosse coloration de mondialistes», avance «PSA». Avec Damien Traille et David Marty, Lionel Nallet (35 ans) est l’un des neuf oubliés. Le sélectionneur a pris le temps pour lui annoncer la nouvelle ainsi qu’à son copain Sébastien Chabal. Mais Saint-André ne leur ferme pas les portes de la sélection. «Si jamais on a des blessés, tous les joueurs que j'ai contactés sont tous dans les starting-blocks.»

Maestri  et Fofana, deux bizuths attendus

Pas de surprise non plus du côté des nouveaux. Les noms de Yoann Maestrie et Welsey Fofana revenaient avec insistance, le deuxième ligne toulousain et le trois-quarts centre de Clermont sont dans le bon wagon. Mais convocation ne rime pas toujours avec sélection. Maestrie a bien noté que le sélectionneur doit encore retrancher sept joueurs à cette première liste, le 25 janvier. «Je suis très heureux bien sûr de faire partie du groupe qui fera le stage à Marcoussis. Après c'est autre chose de faire partie des 23», met-il en garde. Autre bizuth ou presque, le Clermontois Vincent Debaty. Cinq ans après sa seule cape, le pilier d’origine belge va peut-être avoir l’occasion de lever les doutes qui pèsent sur sa tenue en mêlée.

Beauxis de retour en grâce mais toujours pas de Fritz

Après quatre ans de purgatoire, il a suffi de deux matchs et de 55 points à Lionel Beauxis pour redevenir l’ouvreur en puissance du XV de France. «J'ai assisté à Montpellier-Toulouse (45-25), il a fait tout ce qu'un grand demi d'ouverture peut faire: pénalités, drop-goals, passes au pied, feintes de passe, percées», énumère Saint-André. Avec Beauxis, ils sont douze Toulousains présents mais toujours pas de Florian Fritz. Banni sous l’ère Lièvremont, Fritz voit cette fois son partenaire de club Yann David lui griller la politesse. Même constat pour Mathieu Bastareaud.  «Je n’élimine personne, tient à rassurer Saint-André. La vérité du moment ne sera peut-être pas la même dans trois semaines.»

La liste des trente joueurs français:

Avants (17): Fabien Barcella (Biarritz), Vincent Debaty (Clermont), Luc Ducalcon (Castres), Nicolas Mas (Perpignan), Jean-Baptiste Poux (Stade Toulousain), William Servat (Stade Toulousain), Dimitri Szarzewski (Stade Français), Yoann Maestri (Stade Toulousain), Romain Millo-Chluski (Stade Toulousain), Pascal Papé (Stade Français), Julien Pierre (Clermont), Imanol Harinordoquy (Biarritz), Thierry Dusautoir (Stade Toulousain, cap.), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Yannick Nyanga (Stade Toulousain), Louis Picamoles (Stade Toulousain), Julien Bonnaire (Clermont)

Arrières (13): Morgan Parra (Clermont), Dimitri Yachvili (Biarritz), Lionel Beauxis (Stade Toulousain), François Trinh-Duc (Montpellier), Yann David (Stade Toulousain), Wesley Fofana (Clermont), Maxime Mermoz (Perpignan), Aurélien Rougerie (Clermont), Vincent Clerc (Stade Toulousain), Julien Malzieu (Clermont), Alexis Palisson (Toulon), Maxime Médard (Stade Toulousain), Clément Poitrenaud (Stade Toulousain)