Cristiano Ronaldo: «On me siffle parce que je suis beau, riche et bon»

FOOTBALL Le joueur du Real Madrid seul et contre tous...

G.A

— 

Darko Bandic/AP/SIPA

Il n’y a pas que le maillot du Real Madrid qui était rouge jeudi soir. Si les Merengue ont remporté leur premier match de Ligue des Champions face au Dinamo Zagreb (0-1) mercredi soir, un joueur madrilène a poussé une gueulante à l’issue de la rencontre.

Victime d’un tacle appuyé du joueur du Dinamo Jerko Leko, Cristiano Ronaldo qui a dû être suturé à la cheville droite dans les vestiaires, s’en est pris à l’arbitre norvégien Sven Oddvar Moen pour son arbitrage qui ne «protège pas les créateurs».

«Moi, on peut me rentrer dedans»

«C'est une honte. Espérons que nous ne croiserons plus cet arbitre, a-t-il déclaré devant la presse espagnole en montrant sa chaussette droite tachée de sang. Franchement, je ne comprends pas. L'arbitrage, le fair-play dont l'UEFA parle tant, la protection des créateurs... Je ne comprends rien. On ne peut pas toucher certains, mais moi on peut me rentrer dedans. Je ne comprends rien. »

Le Portugais ne s’est pas arrêté là. Visiblement très ému, il a conclu sa complainte avec une déclaration étonnante. Enfin, pas tant que ça. «C'est parce que je suis riche, beau et que je suis un grand joueur, a-t-il déclaré à propos des sifflets dont il fait l’objet dans les stades. Les gens sont jaloux de moi. Je ne vois aucune autre explication.»