Sébastien Chabal suspendu jusqu'à la fin de la saison

RUGBY Le joueur du Racing-Metro écope d'une suspension de 60 jours pour ses critiques sur l'arbitrage...

A.P.

— 

Sébastien Chabal, face à Perpignan, le 6 septembre 2009
Sébastien Chabal, face à Perpignan, le 6 septembre 2009 — SIPA

Jusqu’au bout, Sébastien Chabal a vécu une sale semaine. Laissé de côté par le sélectionneur Marc Lièvremont pour la prochaine Coupe du monde avec l’équipe de France, le troisième ligne va être aussi privé de demi-finale (et finale éventuelle) de Top 14 avec son club du Racing-Metro 92. Chabal paye ses critiques acerbes envers les arbitres français dans un entretien accordé au JDD pour promouvoir la sortie de son autobiographie («les arbitres du Top 14 sont nuls…Ils me rendent fous»).

Au nom de «l’atteinte à l’intérêt supérieur du rugby» la commission de  discipline de la Ligue nationale de rugby lui  a infligé une suspension de 60 jours. Cette sanction est réductible à 30 jours si le joueur accepte des activités d’intérêts générales  qui consistent à suivre une formation à l’arbitrage  et arbitrer des matchs de jeunes.

Le Racing va faire appel

La suspension décidée à titre conservatoire par le Racing-Metro n’a donc eu aucune influence sur la décision de la LNR. Son président Jacky Lorenzetti a tout de suite décidé de faire appel. «C'est une décision que je prends mal», s’est-t-il insurgé sur le plateau de l’Equipe TV. Pour le patron du Racing, l’absence de Chabal dans la liste donnée par Marc Lièvremont n’est pas à chercher plus loin. «Les propos de Jean-Claude Skrela et de Philippe Sella, au lendemain de l'interview dans le JDD étaient sans ambigüité sur le sujet. Et ils sont membres du comité de sélection.»

La saison du plus médiatique des rugbymen français est donc sans doute terminée. A moins que Marc Lièvremont ne le sorte de sa liste cachée pour pallier à un éventuel forfait.