L'Asul-Vaulx monte dans l'ascenceur

Stéphane marteau

— 

Un aller-retour express. Après un an de purgatoire en N1 (3e niveau), l'Asul-Vaulx-en-Velin évoluera à l'étage supérieur la saison prochaine. Assurées de retrouver la D2 au terme de la saison régulière qu'elles ont dominé outrageusement (21 succès en 22 matchs), les partenaires de Marion Grange ont mis un point d'honneur à remporter le titre lors de la phase finale qui s'est déroulée ce week-end, à Rueil-Malmaison.

Quatre recrues
Victorieuses des Réunionnaises du

FC Port en demi-finale (42-24), les Vaudaises se sont imposées en finale devant Chambray-les-Tours (33-31). « C'est la cerise sur le gâteau, apprécie Évelyne Beccia, la présidente du club vaudais. Cela a été dur. Il a fallu maintenir les joueuses sur la brèche depuis la fin du championnat, il y a un mois et demi. Mais elles l'ont emporté grâce à leurs vertus mentales. » Satisfaits de l'état d'esprit affiché par ce groupe « exceptionnel », les dirigeants vaudais l'ont reconduit dans son intégralité, à l'exception de Gnonsiane Niombla (19 ans) qui évoluera à Fleury-les-Aubrais (D1). « C'est normal, elle aura ainsi plus de chance d'intégrer l'équipe de France », souligne Evelyne Beccia. Wendy Lawson (19 ans), auteur de 90 buts avec Plan-de-Cuques (D2) la saison dernière, sera chargé de remplacer l'internationale junior.
Trois autres joueuses ont été recrutées pour renforcer un effectif dirigé la saison prochaine par Yvan Bonnefond. Il s'agit de la gardienne du Pouzin (N1) Frédérique Ventura, de l'ailière de Dijon (D1) Marion Lorin et du pivot de Bron (N1) Alba Perez. L'objectif sera de jouer le milieu de tableau. Le club, qui a perdu le soutien de la Ville de Lyon, espère désormais obtenir l'aide du Grand Lyon pour augmenter son budget, actuellement de 300 000 €.