Danemark-France : Les Bleus restent en Ligue des nations A malgré une déroute à Copenhague... Revivez ce dernier test raté (2-0) avant le Mondial

FOOTBALL Pour son dernier match avant de disputer la Coupe du monde dans deux mois, l'équipe de France est passée au travers, ce dimanche (2-0), contre une séduisante équipe danoise qu'elle retrouvera au Qatar

Jérémy Laugier
— 
Ici au duel avec Christian Eriksen, Eduardo Camavinga n'est pas vraiment parvenu à marquer des points ce dimanche auprès de Didier Deschamps.
Ici au duel avec Christian Eriksen, Eduardo Camavinga n'est pas vraiment parvenu à marquer des points ce dimanche auprès de Didier Deschamps. — FRANCK FIFE / AFP
  • L’équipe de France s'est inclinée au Danemark ce dimanche (2-0) lors de la 6e et dernière journée de la Ligue des nations, dans le groupe 1 de la Ligue A. Ce mauvaise résultat n'est pour autant pas synonyme de relégation en Ligue B, puisque l'Autriche s'est dans le même temps inclinée (1-3) contre la Croatie. 
  • Tenants du titre, tant en Coupe du monde qu'en Ligue des nations, les joueurs de Didier Deschamps ont affiché à Copenhague un tout autre visage que trois jours plus tôt face à l'Autriche (2-0). Le bilan collectif est inquiétant ce dimanche, malgré la grosse dizaine d'absents majeurs pour cause de blessures, à moins de deux mois du début du Mondial au Qatar.
  • Voici les compositions d’équipes. Pour les Bleus, fortement diminués par les blessures : Areola - Upamecano, Saliba (Clauss, 46e), Badiashile - Pavard, Tchouaméni, Camavinga (Fofana, 46e), F. Mendy (Truffert, 65e) - Griezmann (Kolo Muani, 81e) - Mbappé, Giroud (Nkunku, 65e). Côté danois : Schmeichel - Kristensen (Bah, 80e), Andersen, Christensen, Maehle - Hojbjerg, Delaney (Kjaer, 72e), Eriksen - Skov Olsen (Braithwaite, 72e), Dolberg (Höjlund, 60e), Damsgaard (Lindström, 60e).



22h46 : Allez, on vous laisse là-dessus. N’oubliez pas de vous coucher paisiblement, la Croatie a fait le job en Autriche ce soir (1-3) et nous permet d’éviter la relégation en Ligue B de cette épreuve de folie qu’est la Ligue des nations. On rigole, mais cette soirée symbolise bien notre déclassement qui s’écrit peu à peu. De champion du monde en titre, et même tenant de la Ligue des nations, on en a été à batailler cette semaine avec l’Autriche pour arracher la troisième place de ce groupe. Et il n’y a guère de motifs d’espoir avant de s’envoler pour le Qatar, d’autant qu’on retrouvera donc bien cette équipe danoise très compétitive sur notre route dès le premier tour du Mondial. Sur ce, excellente soirée à vous et encore merci de nous avoir suivis. A tout bientôt, et n’oubliez pas de filer noter les joueurs dès votre réveil demain matin.
22h37 : Première réaction de Deschamps sur TF1 : « Je ne pense pas que ce soit un naufrage. On a eu énormément d’occasions aussi. Bien évidemment, c’est une jeune équipe de France ce soir, qui n’a pas l’expérience du haut niveau. Ce n’est pas une question de système. Il ne faut pas s’inquiéter. C’est dur pour tout le monde. On va récupérer la majorité des absents, et il va falloir qu’on se batte ».
22h34 : C’est fini là-dessus, et on était clairement plus près du 3-0 que du 2-1 sur les 20 dernières minutes. Triste prestation en tout point ou presque. Sinon vous, vous le sentez bien ce Mondial ?



90e : Hormis le coup de chaud entre la 66e et la 69e minute (quatre frappes de Mbappé et Griezmann), il ne s’est rien passé offensivement ce soir pour les Bleus, c’est simple.
88e : Ah ouais vache, vu comme ça, c'est presque une honnête prestation ce soir (non en fait).




85e : Il est là notre Martin Braithwaite sûr : archi-seul au deuxième poteau sur un énième corner géré de manière désastreuse par les Bleus, il s’offre un enchaînement tête-main-genou qui inciterait presque « Le Foot en folie » à relancer son business de VHS.
81e : Kolo Muani entre à son tour à la place de Griezmann, et Mbappé s’empare symboliquement du brassard à 23 ans. En même temps, on a beau chercher, c’est dur de le donner à un joueur plus légitime vu la compo du soir et son historique en Bleu.
79e : Oui, oui, oui, 1-3 pour la Croatie en Autriche, sabrez le champ' ! On déconne hein, quelle plaie ce match, hormis les 20 premières minutes.
77e : Et ben, encore un énorme manqué d’Upamecano qui amène une occase danoise, enrayée par un gros tacle de Pavard. Le genre de « disaster class » qui vous coûte une place pour le Mondial, si vous voulez mon avis.
75e : On me glisse dans l’oreillette que la Croatie vient de marquer en Autriche (1-2). Ça sent donc bon la Ligue A en Ligue des nations pour les Bleus, mais ça n’est guère glorieux.
69e : Encore coup sur coup deux nouvelles tentatives françaises. Mais que ce soit Mbappé ou Griezmann, c’est trop inoffensif pour inquiéter Schmeichel, malgré son début de saison en mousse à l’OGC Nice.
67e : Olalala les deux énormes occases de suite qui ne sourient pas à Kylian Mbappé. Surtout la première où le Parisien sème la défense centrale danoise avant de buter sur un arrêt réflexe de Schmeichel en 1 contre 1. Puis il est servi en retrait par Clauss mais n’appuie pas/ne place pas assez sa tentative. Rageant tout ça.
66e : Pfiouuuuu ce petit pont d'anthologie de Christian Eriksen, qui réalise un récital ce soir, sur Upamecano. Il bute ensuite sur Badiashile, mais quel régal ce geste.
65e : Première sélection pour le Rennais Adrien Truffert, qui remplace Mendy, alors que Nkunku rentre à la place de Giroud, extrêmement discret ce soir.




65e : Comme il y a toujours 1-1 entre Autriche et Croatie, la France reste maintenue en Ligue A au goal average, mais ça va se jouer à rien quoi.
64e : Youssouf Fofana tente sa chance de loin, c’est pas mal du tout, mais ça passe là aussi à côté.
63e : Corner bien frappé par Griezmann, et Badiashile s’impose dans les airs. Mais le défenseur monégasque ne cadre pas son coup de tête. On imagine mal un come-back français, là comme ça.
58e : Eriksen prend le meilleur sur Tchouaméni, Skov Olsen en fait de même sur Badiashile. Heureusement, Areola sort bien dans les pieds de l’ailier droit danois pour le priver d'un doublé. Bref, tout va bien, épisode 67 ce soir.
52e : Pas mal du tout ce coup franc lointain avec rebond juste devant Schmeichel pour Griezmann. Mais le gardien niçois s’en sort en se couchant bien.
49e : Frappe en tribunes pour Kylian Mbappé, et deux stats qui font mal côté tricolore. TF1 indique en effet que Mbappé et Giroud ont respectivement touché 2 et 1 ballons dans le dernier quart d’heure qui a vu les Bleus couler. Et sinon, c’est le 6e match de suite sans but inscrit en première période pour l’équipe de France. Tremble, l’Australie !
46e : C’est reparti à Copenhague, avec deux changements : Clauss et Fofana remplacent Saliba et Camavinga. Ça va donc nous faire coulisser Pavard en troisième axial, ce qui semble sur le papier être bien davantage son truc que le rôle de piston dans lequel il a peiné en première période.




21h46 : Ah, la réac de Didier Deschamps sur TF1 : « On a fait 30 minutes intéressantes où on avait la mainmise. Puis on n’a pas fait ce qu’il fallait dans le marquage sur coups de pied arrêtés ». On confirme DD. Encore 45 minutes pour rectifier le tir.
45e : C’est la mi-temps ici, et elle ne peut que faire du bien aux Bleus au vu de cette fin de première période en apnée. On ne s’attendait pas à cette tournure de match, on l’avoue. Il risque d’être finalement riche en enseignements ce match. Allez, on se retrouve très vite par ici.
39e : Et buuuuuuuuuuuuuuuut danois à nouveau ! C’est ouf comme toute l’équipe de France prend la marée après un début de match maîtrisé tranquillou. Après un énième coup de pied arrêté, Skov Olsen est habilement servi en retrait. Plein axe, des 18 m, il pose une belle demi-volée sur laquelle Areola n’est pas impérial. Mais ce n’est clairement pas le seul depuis un gros quart d’heure.
38e : Corner direct de coquin d'Eriksen dans la foulée, mais Areola est vigilant.
38e : Parade d’Areola sur Maehle après un tir manqué de Skov Olsen. Dites donc, ça commence à faire beaucoup…
36e : C’est ouf, Delaney est encore oublié sur corner, c’est le feu mine de rien sur le but d’Areola.
34e : Buuuuuuuuut danois ! Il a suffi d’une superbe ouverture d’Eriksen dans le dos de Pavard pour créer le décalage. Damsgaard adresse ensuite un centre fuyant devant le but. Kasper Dolberg, qui portait jusque-là parfaitement son prénom s’arrache en taclant, et prend Areola à contrepied. Super mouvement, et ce n’est pas si volé sur les 10 dernières minutes.
25e : C’est moins serein depuis quelques minutes, notamment sur le plan défensif, alors que Benoît Badiashile contrôlait tout très tranquillement jusque-là. Attention à ces deux corners consécutifs mettant le danger dans la surface des Bleus, avec surtout un marquage très lâche sur Delaney là.
21e : Merveille de contrôle en pleine course de Skov Olsen, qui bute ensuite sur un beau réflexe d’Areola. Bon, il y avait hors jeu sur le coup, mais c’est tout de même bon pour la confiance du gardien de West Ham, qui s’était montré un peu plus fébrile peu avant sur un duel aérien avec Andersen.
18e : 7 tirs à 0 pour les Bleus !

Elle est là la stat qui tue. On vient de voir Camavinga à l’œuvre, avec une jolie tentative enroulée, mais légèrement déviée au départ. Les Bleus ont totalement pris le contrôle du match.

14e : Joli enchaînement Mendy-Mbappé-Griezmann et frappe du droit spontanée du Madrilène. Pas trop de danger pour Schmeichel, mais c'est le deuxième tir cadré du match, après une première tentative de Mbappé bien sortie par le gardien niçois.




11e : On ne l’a pas encore annoncé, mais on est pas mal hypé par la découverte à ce niveau d’un rafraîchissant tandem 100 % Real dans l’entrejeu, avec Tchouaméni et Camavinga. Au vu de la (mé)forme de Pogba et Kanté, ça sent le rendez-vous dans deux mois messieurs, non ?
9e : Aïe aîe aïe le mauvais centre de Pavard, qui ne décolle pas son ballon, facilement intercepté avant même le premier poteau. On est curieux de voir si le Munichois peut vraiment prend le costume de piston droit en vue du Mondial.
6e : Arf, Ferland Mendy n’y a pas assez cru sur ce coup. Il hérite avec réussite d’un ballon de Mbappé dévié par la défense danoise mais il est devancé par Kristensen. Les Bleus sont clairement mieux que lors des deux premières minutes.
3e : Après 2 minutes de grosse mainmise danoise sur l’entame de match, on a eu droit à une petite sucrerie de Mbappé pour se faufiler au milieu de deux adversaires. Bon, c’était au milieu de terrain, ne vous emballez pas trop.
20h44 : C'est déjà parti dans une grosse ambiance. Bonne pelouse, tout ça, tout ça, écoutez, ça sent le match intéressant dans pareil contexte.
20h40 : Les hymnes retentissent, bien belle ambiance ma foi au Parken Stadium de Copenhague. Que pensez-vous ce ce nouveau maillot blanc/extérieur au fait ?




20h30 : Grande première pour Griezmann comme capitaine !

On n’avait pas percuté sur le coup mais à 31 ans, « Grizou » va fêter sa première sélection en tant que capitaine de l’équipe de France, en l’absence de Lloris mais aussi de Varane. Etre dans un onze de départ, ça a déjà un parfum particulier pour lui cette saison, alors imaginez le brassard avec les Bleus.

20h15 : Et voici la compo danoise. Côté ex de Ligue 1, on attendait Braithwaite en pointe, et on aura droit à Kasper Dolberg. Sans surprise, Eriksen sera bien de la partie par contre.




20h10 : Prends ça la Bombonera !




20h05 : Giroud finalement titulaire !

Hello tout le monde, on se retrouve comme prévu pour cet ultime test avant le Qatar. Ça y est, les compos sont tombées, et on aura finalement le droit à Olivier Giroud en pointe. Et si le record de Thierry Henry (seulement 2 buts d’avance) était en danger dès ce soir ?



9h05 : En attendant 20 heures, on vous laisse avec le débrief vidéo de William après le France-Autriche (2-0) de jeudi, ainsi que pas mal de lecture, car les sujets ne manquaient pas cette semaine, entre la fin de règne de Noël Le Graët, la question du boycott de ce Mondial au Qatar et le sort d'Olivier Giroud. A tout bientôt.






9 h : Hello tout le monde, la prochaine fois qu’on livera les Bleus, ça sera le 22 novembre contre l’Australie, et on sera donc bien à la Coupe du monde. En attendant, l’équipe de France dispute un dernier match à l’enjeu pas si neutre finalement, ce dimanche (20h45) à Copenhague. Déjà car un revers ce soir pourrait être synonyme de relégation en Ligue B de Ligue des nations, ce qui la ficherait mal pour le tenant du titre. Mais aussi car le Danemark est un adversaire qui nous intéresse au plus haut point, puisque la bande à Didier Deschamps le retrouvera le 26 novembre lors de son deuxième match du Mondial au Qatar. Et enfin car il y a un dernier coup à jouer pour pas mal de monde dans cette sélection, au vu des très nombreux points d’interrogation qui entourent des cadres supposés des Bleus. Car une interminable série noire de blessés est passée par là, et n'a pas épargné non plus Mike Maignan et Jules Koundé, les derniers touchés jeudi contre l'Autriche (2-0), et donc forfaits au Danemark. On ne vous a pas trop mal vendu le truc, avouez-le.

» Allez, on se retrouve ce soir à partir de 20 heures pour les compositions d’équipes et les dernières infos autour de ce match, avec un coup d’envoi à 20h45.