Apnée profonde : « J’avais en tête cette scène du Grand Bleu... », record du monde à 120 mètres en bi-palmes pour Arnaud Jerald

LE GRaND BLEU L’apnéiste marseillais a passé la barre mythique des 120 mètres ce mardi aux Bahamas

20 Minutes avec AFP
— 
Arnaud Jerald a battu le record du monde en bi-palme en franchissant la barre mythique des 120 mètres (archives)
Arnaud Jerald a battu le record du monde en bi-palme en franchissant la barre mythique des 120 mètres (archives) — Andac Kazar

Star de l’apnée profonde, le Français Arnaud Jerald a battu à deux reprises en quelques jours le record du monde en bi-palmes poids constant lors de la compétition Vertical Blue aux Bahamas avec une plongée effectuée mardi à 120 mètres. Le Marseillais de 26 ans a plongé 3 minutes et 35 secondes pour réaliser son exploit, à l’occasion de cette prestigieuse compétition réunissant chaque année une quarantaine des meilleurs apnéistes du monde au Dean’s Blue Hole, un trou bleu naturel de 202 mètres de profondeur.

« Je suis resté très concentré et serein sous l’eau. En plein dans mon pic de forme, j’ai pu faire un sprint de 120 à 50 mètres », a expliqué le plongeur, qui a amélioré d’un mètre le record du monde dont il s’était déjà emparé vendredi lors de la même compétition (119 mètres).



« Une fois revenu à la surface cela a été une énorme explosion de joie. J’avais en tête cette scène du Grand Bleu où Jacques Mayol remonte après une plongée avec une gueuse et le juge lâche : « il a fait 120 mètres ! ». Être le premier à atteindre cette marque mythique en bi-palmes, c’est énorme », s’est réjoui Arnaud Jerald. Avec ces deux records consécutifs, le Français a repris le dessus en catégorie bi-palmes poids constant, plus physique et moins rapide que la monopalme, sur la superstar russe Alexey Molchanov qui détenait jusqu’alors la meilleure marque mondiale à 118 mètres.

La donnée poids constant signifie que l’apnéiste descend et remonte lesté d’une même quantité de poids, le long d’un filin. Jerald envisage désormais de se spécialiser en monopalme où Alexey Molchanov règne en maître avec un record à 131 mètres de profondeur.