L'UCI trouve aussi des dopés

DOPAGE Un gregario contrôlé positif en 2008...

— 

Le Sénat a adopté vendredi un amendement au projet de loi de finances pour 2008, visant à abonder de 300.000 euros la dotation de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD)
Le Sénat a adopté vendredi un amendement au projet de loi de finances pour 2008, visant à abonder de 300.000 euros la dotation de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) — Joel Saget AFP/archives

 Est-ce la récente prise de bec avec l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) qui réveille les ardeurs de l’Union cycliste internationale (UCI)? En tout cas la fédération a sévi. Elle vient d’annoncer que le coureur cycliste italien Gabriele Bosisio a été contrôlé positif à l'EPO.

«Ce résultat anormal découle directement d'un contrôle urinaire ciblé, effectué immédiatement après qu'un contrôle sanguin a révélé, dans le cadre du programme du passeport biologique, que le profil sanguin du coureur était douteux», précise l'UCI dans un communiqué.

Agé de 29 ans, Bosisio court pour l'équipe LPR, dont le leader, l'Italien Danilo Di Luca, deuxième du Giro 2009, a été lui aussi contrôlé positif, à l'EPO Cera, durant l'épreuve. Le Milanais, qui compte pour principal résultat une victoire d'étape sur le Tour d'Italie 2008, est suspendu à titre provisoire en attendant que la fédération italienne ne lui inflige sa sanction.