Flavio Briatore n'a pas dit son dernier mot

AUTO Banni à vie de la F1, l'ancien directeur de Renault prépare sa riposte...

A.P.

— 

Le flamboyant play-boy et directeur de l'écurie Renault de F1 Flavio Briatore, 58 ans, s'est "rangé" en épousant religieusement samedi à Rome Elisabetta Gregoraci, un top-model italien de 30 ans sa cadette
Le flamboyant play-boy et directeur de l'écurie Renault de F1 Flavio Briatore, 58 ans, s'est "rangé" en épousant religieusement samedi à Rome Elisabetta Gregoraci, un top-model italien de 30 ans sa cadette — Pascal Guyot AFP/Archives

On ne se débarrasse pas d’un des hommes les plus influents des paddocks comme ça. Suspendu à vie de toutes activités en F1 suite à l’affaire de l’accident volontaire de Nelson Piquet Jr, Flavio Briatore affûte sa contre-attaque. «Regardez le verdict de la FIA, il n’y a rien contre moi», plastronne le patron déchu de Renault F1 dans La Republica.

>> Retrouvez tous les articles sur l’affaire Renault en cliquant ici




Interrogés par le JDD, plusieurs juristes constatent que la sanction du Conseil mondial de l’automobile contre l’Italien ne tient pas.  «Non-respect de la procédure contradictoire, utilisation d’un témoin anonyme, impossibilité d’interroger la partie adverse, non-notification des charges, caractère indéfini du bannissement»: Briatore a le choix des armes pour se défendre.

«La décision était très sévère pour Flavio»

Il se murmure d’ailleurs que s’il était élu le 23 octobre prochain à la tête de la FIA, Jean Todt serait enclin à adoucir la sanction infligée à l’Italien. Ce dernier a également reçu le soutien de son ex-grand ami, Bernie Ecclestone. «La décision était très sévère pour Flavio. Je ne pense pas que c’était nécessaire», plaide le grand argentier de la Formule 1 pourtant en froid ces derniers temps pourtant avec Briatore.

Persuadé d’être dans son bon droit, le play-boy sur le retour des circuits se dit certain de gagner cette bataille. D’ailleurs il promet déjà une grande fête pour ceux qui l’auront soutenu. Et question soirée, Flavio Briatore sait se défendre.