La prochaine saison de Ligue 1, on l'a déjà vue pour vous 1/2

FOOT Economisez le prix d'un abonnement à Canal + ou Orange foot, 20minutes.fr a suivi pour vous tous les épisodes de la saison 2009/2010. Résumé anticipé des moments forts qui vous attendent...

A.P. et M.G.

— 

Yohann Gourcuff (en bleu marine) et les Girondins de Bordeaux lors d'un déplacement) à Lyon en Ligue 1, le 16 novembre 2008
Yohann Gourcuff (en bleu marine) et les Girondins de Bordeaux lors d'un déplacement) à Lyon en Ligue 1, le 16 novembre 2008 — REUTERS
Première partie

Le deuxième volet de cet article est ici. Ne cliquez pas trop vite, on y apprend le destin tragique de Hatem Ben Arfa.

Août

En août, Paris est désert et le PSG flambe. Quatre matchs, quatre victoires, les Parisiens caracolent en tête. Sondage à l’appui, «L’Equipe» s’avance et titre «Le PSG champion: on prend les paris» après le 4-0 passé à Auxerre. Antoine Kombouaré trouve le moyen de se faire expulser. L’émotion sans doute. Grosse tuile pour Lyon, Lisandro Lopez se rompt les ligaments croisés le 29 août. Le 30, Gignac et Chamakh refusent de venir. Le 31 à 23h56, l’OL récupère Dindane à Lens. «Un choix réfléchi», assure Jean-Michel Aulas. Et puis, à 15 millions d’euros, c’est presque cadeau.

Septembre


Paris s’essouffle, Bordeaux ronronne, Lyon se remet tant bien que mal de son élimination en C1 par Anderlecht. A quelques jours de la rentrée scolaire, Aulas s’inquiète plutôt de la baisse de popularité de l’OL chez les 10-15 ans tandis qu’aux Guignols, la marionnette de Deschamps cartonne. A Marseille justement, Abriel fait mieux que remplacer Lucho Gonzalez. Elu joueur du mois, il est même appelé chez les Bleus pour le décisif Roumanie-France afin de remplacer Gourcuff suspendu. Une histoire de crachat sur un défenseur des Féroé. Pendant ce temps, Grenoble étonne. A grands coups de 0-0 ou 1-0, les Isérois squattent la 2e place. Antoine Kombouaré est expulsé.

Octobre


«Je réclame un Grenelle de l’arbitrage». Jean-Michel Aulas est colère, après les deux penaltys oubliés à son équipe face à Sochaux. Lyon se traîne à la 9e place, juste derrière Marseille, où Ben Harfa est déjà placé sur la liste des transferts pour le mercato d’hiver. «Avec Deschamps, nous n’avons pas la même philosophie de la vie», lâche l’ailier nietzschéen. Bordeaux reprend la tête du classement à un PSG qui anticipe d’un mois sa traditionnelle crise de novembre. Antoine Kombouaré est expulsé… deux fois. Victime d’un refroidissement, Gabriel Heinze est mis au repos pour OM-PSG.

Novembre

En novembre, les feuilles tombent et les entraîneurs aussi. Correa à Nancy, Montanier à Valenciennes et Girard à Montpellier prennent la porte. Bordeaux et Toulouse caracolent en tête. A Lyon, Jean-Michel Aulas parle «d’année de transition» après le 3-1 concédé contre Rennes. Petite consolation, Bafe Gomis a enfin marqué. Au PSG, la crise vire à la guerre des tranchées alors que l’équipe vient d’enchaîner six défaites. Robin Leproux débarqué, Sébastien Bazin pense à Pape Diouf. Charles Villeneuve déclare à «RMC» qu’il a un plan, mais c’est Bernard Laporte qui hérite du poste de président.

Décembre

Alors qu’il venait de prendre en main Montpellier, Luis Fernandez saute dans le premier avion pour Paris quand Laporte lui demande de remplacer Kombouaré «pour le bien de tous et surtout celui d’Antoine», plaide le nouveau président. Marseille revient fort mais compte quand même huit points de retard sur le trio constitué par Bordeaux, Toulouse et Rennes. Ben Arfa est prêté à Lens, 18e et relégable. Jean-Michel Aulas annonce que l’OL remportera l’Europa League. 

>>>La suite vendredi