Mercato PSG : Arrivée souhaitée, départs programmés… Galtier fait le point sur l’attaque parisienne

FOOTBALL Christophe Galtier aimerait que le PSG recrute un attaquant supplémentaire, alors que Kalimuendo (Rennes) et Icardi sont appelés à partir

N.S.
Christophe Galtier, l'entraîneur du PSG, en conférence de presse ce jeudi au Camp des Loges.
Christophe Galtier, l'entraîneur du PSG, en conférence de presse ce jeudi au Camp des Loges. — Bertrand Guay / AFP

Suspendu contre Nantes lors du Trophée des champions (4-0) puis absent sur blessure à Clermont (0-5) lors de l’ouverture de la Ligue 1, Kylian Mbappé est attendu samedi lors de PSG-Montpellier. Christophe Galtier a indiqué ce jeudi devant la presse que l’ex-futur Madrilène était « en forme » et que sa lésion aux adducteurs n’était plus qu’un vilain souvenir.

Mais le nouvel entraîneur parisien, qui peut également s’appuyer sur Neymar, Lionel Messi, Pablo Sarabia et la recrue Hugo Ekitike, veut encore renforcer son secteur offensif.

« On souhaite l’arrivée d’un autre attaquant, avec un calendrier très chargé jusqu’au 15 novembre plus une Coupe du monde [du 20 novembre au 18 décembre], a justifié le technicien. Le club travaille énormément et je suis en relation directe avec Luis Campos [conseiller football], qui lui est en relation directe avec la direction et le président ». Toutefois, Galtier n’entend pas « empiler les joueurs ». « Il faut que ce soit une vraie valeur ajoutée », a-t-il précisé.

Kalimuendo vers Rennes, Icardi dans le flou

Apparemment, Arnaud Kalimuendo n’en est pas une pour Paris. Après deux jolies saisons en prêt à Lens, le Titi de 20 ans va probablement rejoindre Rennes. Bruno Genesio, le technicien breton, a indiqué que l’international Espoirs passait ce jeudi sa visite médicale.

Mauro Icardi, lui, a plus de mal à trouver une porte de sortie. L’international argentin de 29 ans squatte le loft parisien. « A la fois dans l’intérêt de Mauro et celui du club, ce serait bien de trouver le meilleur compromis pour qu’il puisse exprimer ses qualités », a lancé Galtier. Loin de Paris, aurait-il pu ajouter.