Toulouse FC - OGC Nice : Ramsey signe son arrivée, Nice ramène le point du nul grâce sa star galloise... Revivez le match avec nous

LIVE Après deux ans de purgatoire, le Stadium a retrouvé les sunlights de la Ligue 1 mais pas le goût de la victoire. La faute au Gallois Ramsey, qui a signé son arrivée à Nice d'une belle frappe

David Blanchard
— 
Le défenseur toulousain Mikkel Desler Puggaard.
Le défenseur toulousain Mikkel Desler Puggaard. — Lionel BONAVENTURE / AFP



 

14h53 : Il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte. On se retrouve pour Rennes-Lorient à 16h50 !
94e : Coup de sifflet final. Toulouse a réussi 30 premières minutes de très bon niveau avant de baisser sensiblement de pied. Nice en a profité pour revenir au score sans pouvoir faire mieux. On retiendra les buts de deux recrues, l’avant-centre néerlandais du TFC Dallinga, et surtout le milieu de terrain gallois du Gym, la star Aaron Ramsey, que les TV britanniques devraient passer en boucle.
93e : Dupé sauve le TFC, qui souffre de plus en plus, d'une belle horizontale
89e : Toulouse ne montre plus rien. Son attaquant anglais Healey est entré mais n'a rien à se mettre sous la chaussure.
87e : Les deux équipes semblent se contenter de ce point
82e : Sachez qu'une légende veut que chaque fois que Ramsey marque, un grand de ce monde meurt...

 

79e : Brahimi fait un numéro côté droit, centre en retrait et le Gallois met le plat du pied. Incroyable entrée en Ligue 1 pour la recrue niçoise. Ses fans sont aux anges

 

77e : ET RAMSEY EGALISE, C'EST DINGUE, SON PREMIER BALLON !!!
76e : Les grands débuts de l'ex star d'Arsenal et de la Juve, Aaron Ramsey
74e : Khephren Thuram fait des percées de ouf, et à côté de ça il a un côté nonchalant assez agaçant. C’était mon point « scout du PSG »
73e : On a failli avoir une occasion de chaque côté. Mais non
69e : Pause fraîcheur. On aurait préféré une pause occasion franche, voire, soyons fou, une pause but marqué
62e : Todibo qui tente de réveiller tout le monde. Favre aussi, en lançant Lemina et une nouvelle recrue, l'ailier roumain Ilie, à la place de Beka Beka et Rosario. Un attaquant de plus donc. Une pépite Ilie paraît-il, mot absolument pas placé à toutes les sauces dès qu'un post ado réussit deux dribbles
60e : Enfin Nice propose quelque chose. Thuram qui perce, Gouri lui remet et Dupé sauve devant Thuram qui pousse le ballon juste devant le but.
56e : Nice peine vraiment à proposer quelque chose de cohérent depuis cette reprise
54e : Delort écrase sa frappe et ne la cadre pas. Vous pouvez reprendre la sieste
53e : On sort de l'ennui avec ce bon coup franc à venir pour Nice
46e : Ça repart, sans aucun changement
45e : C'est la pause. Toulouse a su concrétiser son temps fort grâce à ses Néerlandais. Nice a eu les occasions, mais manque d'efficacité.
44e : Encore Nice. Lotomba qui centre, Delort reprend mais sa tête file à droite
37e : Gros temps fort des Niçois, mais sans réussite. Ce genre de moment qui précède le but contre le cours du jeu vous savez, on l'a vu 25.890 fois (à peu près)
35e : Nouvelle grosse occasion pour Nice. Stengs encore une fois qui fait la diff et met un centre parfait pour la tête de Gouiri, pas assez appuyée. Dupé l'arrête en sifflotant.
31e : Stengs qui trouve la barre ! Il enrhume Sylla et sa frappe du droit heurte le haut de la cage alors que Dupé était encore une fois battu.
26e : Et bien voilà la deuxième, Delort qui se manque une première fois avant de mettre un centre qui passe devant tout le monde juste devant le but. C'était chaud
25e : Nice est hyper décevant jusque là. Aucune action notable depuis la frappe de Gouiri en début de rencontre
23e : Todibo sauve son équipe devant Dallinga! Bulka était parti loin de son but. L'OGCN en grande souffrance

 

19e : ET CETTE FOIS C'EST AU FOND !!! VAN DEN BOOMEN MET UNE GALETTE DEVANT LE BUT A DALLINGA, QUI DETOURNE LE BALLON ET BAT BULKA
17e : L'ENORME OCCASION POUR DALLINGA !!! Couvert par Melvin Bart, l'attaquant néerlandais se retrouve seul devant Bulka mais l'ancien gardien du PSG détourne sur son poteau
12e : Toulouse domine de plus en plus nettement sans parvenir encore à se montrer dangereux
9e : Je vous rassure, vous n'avez rien raté sinon, le round d'observation se poursuit
5e : Cinq Néerlandais (Spierings, Van den Boomen et Dallinga à Toulouse, Stengs et Rosario à Nice) et trois Danois (les défenseurs Desler et Nicolaisen à Toulouse, Schmeichel sur le banc niçois) aujourd'hui. La Jumbo L1.
4e : Je vais compter les Néerlandais sur la pelouse, on dirait un camping estival du sud Ardèche. Je reviens vous dire ça.
3e : Et la première grosse occasion est pour Nice : Gouri qui frappe aux 20 mètres sans que Dupé n'esquisse un geste. Il l'a repoussé du regard je pense.
1e : ET C'EST PARTI
12h57 : Y'a de l'impatience et de l'excitation à Toulouse pour ce grand retour. Le stadium est pas loin d'être plein d'ailleurs, avec un chouette tifo bandes des Indians. On espère que Jeff Soucasse apprécie (on sait que non)

 

12h52 : On attend pas mal de cette équipe de Nice, qui a quand même terminé 4e l'année dernière et a conservé l'essentiel de ses forces. Favre remplace Galtier, avec sans doute des intentions plus offensives.
12h50 : Côté niçois, une seule recrue sur le terrain : le milieu Beka-Beka. Schmeichel sera sur le banc, tout comme Ramsey

 

12h47 : Allez, sans plus tarder on jette un œil sur la compo toulousaine. Healey est blessé, c’est la recrue néerlandaise Dallinga qui sera en pointe. Il a cartonné en L2 aux Pays-Bas la saison dernière, on va voir ce que ça donne à ce niveau.

 

12h45 : Hello les amigos ! C'est reparti pour un looong dimanche de L1, avec en hors d'oeuvre un TFC-Nice qui doit faire saliver autant le public asiatique que nous vu l'horaire...
Il faut croire qu'un changement d'actionnaire peut vraiment transformer un club (coucou le Forez). On avait laissé le TFC de Sadran dirigé par Soucasse en guerre contre ses ultras, dans un Stadium déserté et avec une des plus tristes équipes de L1, justement tombée en L2. On retrouve un Tef' revigoré par ses nouveaux propriétaires américains, qui a marché sur la L2 avec un jeu emballant dans un stade plein. On a même hâte de voir ce que ça peut donner un cran plus haut, c'est vous dire.

En face, l'OGC Nice, bien que 4e du dernier championnat, a terminé sa saison dans la crise, miné par une guerre interne entre l'entraîneur Christophe Galtié et le directeur sportif Julien Fournier, soldée par le départ des deux hommes. Le Gym espère cette année passer un cap dans le jeu en retrouvant le Suisse Lucien Favre sur le banc. Schmeichel et Ramsey sont venus donner du caractère à l'effectif encore un brin vert, mais très ambitieux.

» Rendez-vous à 16h45 pour suivre l’avant-match