RC Strasbourg - AS Monaco : Monaco a eu chaud, mais repart avec trois puntos dans la pocket... Revivez le match avec nous

LIVE Troisième du dernier championnat et engagé dans une double confrontation périlleuse en Ligue des champions contre Eindhoven, Monaco a parfaitement lancé son championnat avec déjà une belle victoire à Strasbourg

David Blanchard
— 
Le Strasbourgeois Gerzino Nyamsi (à droite) face au milieu brésilien de Monaco Jean Lucas (L)le 6 août 2022. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)
Le Strasbourgeois Gerzino Nyamsi (à droite) face au milieu brésilien de Monaco Jean Lucas (L)le 6 août 2022. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP) — AFP



 

98e : Bon, on a vécu une fin de match ultra chaude. Monaco lance bien son championnat. Pour Strasbourg, il faudra faire mieux : c'était assez décevant sur l'ensemble. Ciao les amis, à toute à l'heure pour les grands débuts du PSG. Rendez-vous à 20h45
97e : TERMINE !!! MONACO S'EN SORT BIEN MAIS VICTOIRE MERITEE SUR L'ENSEMBLE DU MATCH
96e : Et Nübel qui devient le héros. Incroyable !!! Une double parade qui sauve son équipe. D'abord devant Thomasson, puis Nyamsi, les deux fois sur des arrêts réflexes à bout portant.
95e : La méga clim pour les Strasbourgeois qui pensaient avoir réalisé le hold-up de l'aprem avec cette égalisation
95e : REFUSE, IL Y AVAIT HORS-JEU
94e : Ah, la VAR checke
93e : Ce sera pas dans les annales du foot, Nübel sort n’importe comment, Diallo le devance et marque de la tête
92e : LA MEINAU EXPLOSE, DIALLO EGGAAAALISE
91e : Directement dans le bas du mur, niveau genoux... Ok
89e : Un bon coup franc à la limite de la surface pour les Strasbourgeois
84e : Strasbourg ne parvient toujours pas à se montrer dangereux. On va pas se mentir, Monaco aurait dû plier ce match depuis longtemps. Encore une parade de Sels d'ailleurs, sur une tête d'Akliouche. L'homme du match côté alsacien, y'a pas à chercher longtemps : c'est son gardien
82e : Vanderson qu'est-ce qu'il manque là... Tout seul à droite, l'ailier monégasque cadre pas.
79e : Monaco a remis le pied sur le ballon. Son duo Fofana-Jean Lucas fait la loi au milieu depuis le début du match, et de plus en plus.

 

74e : Mon ami Jeannot Lucas qui met une toute petite frappette alors qu'il y avait bien mieux à faire... La dernière occasion  ratée du milieu brésilien, ça a fait but Strasbourg derrière. Je dis ça, je dis rien...
71e : Du coup, Strasbourg essaie de pousser. Pour l'instant c'est désordonné et sans danger, mais on a vu qu'il fallait pas grand chose pour la défense monégasque craque
67e : Gameiro est rentré, La Meinau a retrouvé sa voix. Un nouveau match commence.

 

64e : On peut pas dire que ce soit mérité, mais on prend : ça relance cette partie. Delaine centre, Diallo au second poteau téléguide sa tête au ras du poteau
64e : DIALLO RELANCE LE MATCH !!!
60e : Jean Lucas qui trouve le poteau. Encore une fois la défense est prise à défaut dans son dos. Ca rentre comme dans du beurre à chaque action depuis le début de cette deuxième période, ça va tourner à la démonstration cette affaire
57e : Bon, ça sent le roussi pour Strasbourg. Ces premiers matches restent vraiment compliqués pour les Alsaciens, on mettra pas son PEL sur une victoire des locaux, qui ne montrent pas grand chose à part sur coupo de pied arrêté
52e : Il ratait tout ce qu'il voulait jusque là, il va vraiment lui faire du bien ce but. Il était bien placé pour reprendre une frappe de Martins repoussée dans l'axe par Sels
51e : ET LE BUT DE DIOP !!!

 

47e : Sels vient encore de sauver le Racing. Diatta seul sur la droite tente le lob, main ferme pour le gardien belge
46e : Le tifo strasbourgeois du début du match

 

46e : C'est reparti, avec un changement à droite de la défense strasbourgeoise et les débuts d'un ancien Messin, Delaine, sous ses nouvelles couleurs à la place de Pierre-Gabriel.

 

45e : MI TEMPS. Monaco mène grace à son ailier, qui a longtemps joué à Bruges et revient tout juste d'une grave blessure.

 

45e : C'est pas immérité franchement, Monaco avait eu les meilleures situations depuis le coup d'envoi.
44e : Sur un corner, Krepin Diatta reprend de volée de 20 m et baaaaammm, Sels ne bouge pas. Quel but du Sénégalais
44e : LA PATATE DE L'ESPACE DE DIATTA !!!!
42e : Diop c'est compliqué. Tout ce qu'il fait, c'est compliqué.
38e : Nübel a l'air meilleur que l'an dernier lors des premiers matches en tout cas. Bon, pire, c'était compliqué
37e : Sels qui écœure encore une fois Martins qui s’est présenté seul face à lui, côté gauche, dans un angle fermé. Le gardien belge détourne en corner (y'avait hors jeu mais je vous raconte quand même hein)
35e : Sels qui sauve la patrie devant Martins bien trouvé par Embolo.
32e : Pour ne rien vous cacher, j'attendais la pause fraicheur pour me faire mon fameux cocktail sirop de citron eau du robinet, mais en fait j'ai bien l'impression qu'il n'y en aura pas.
27e : Ça cafouille sur un coup franc dans la défense strasbourgeoise. C’était chaud, c’est corner, et nouvelle frappe monégasque sans grand danger cette fois.
25e : Beau bébé Embolo, il devrait faire quelques dégâts en L1 (je meuble, il se passe plus rien)
20e : Et Lienard qui tente sa chance. Nübel écarte
17e : L'OCCASION ENORME POUR LE RACING. Aguilar qui sauve sur sa ligne avec un tacle magnifique suite à un coup de pîed arrêté. Derrière lui, Ajorque n'avait qu'à pousser dans le but vide
12e : Wow la frappaasse de Jeannot le Berrichon du Brésil !!! Sels claque au dessus. Ça pousse.
9e. Mais Diop mais non !!! C'est quoi ce contrôle américain !!! Ils étaient à deux face à Sels, Martins lui laisse et Diop pousse le ballon à 25 km et ne peut frapper. Encore une occasion énorme pour l'ASM. : . Mais Diop mais non !!! C'est quoi ce contrôle américain !!! Ils étaient à deux face à Sels, Martins lui laisse et Diop pousse le ballon à 25 km et ne peut frapper. Encore une occasion énorme pour l'ASM.
6e : Jean Lucas il a quand même le surnom le plus éclaté des Brésiliens pro, on a plus l'impression d'un mec formé à la Berrichonne de Châteauroux.
3e : Ouuuh la patate de Prcic de 25 mètres. Nübel fait une belle horizontale pour s'en saisir. C'était cadré. Bundesliga time.
1e : Avec la première occaz d'entrée pour Diop qui met le ballon à côté du but alors qu'il était absolument tout seul. Mais hors jeu
1e : ET C'EST PARTI
16h59 :

LaFranqui11 il y a 7 heures

Bollaert, La Meinau... : ces stades où la ferveur ne diminue pas compris lorsque le club est relégué méritent la L1.

 

Complètement LaFranqui11. Et on ajoutera aussi Geoffroy, le Matmut Stadium et Saint Symphorien, qui n'ont rien à faire un cran en dessous.

16h57 : C'est chaud, chaud, chaud à La Meinau, qui est à guichets fermés (c'est du bleu 20 Minutes hein, pas de préférence ici).
16h56 : Ah, un petit chiffre de Prime pas franchement positif pour les Strasbourgeois : c'est 3 victoires alsaciennes sur la première journée en... 26 ans.
16h52 : Logiquement, les Monégasques sont en avance à ce stade de la saison, puisqu'ils ont déjà repris mardi avec le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, avec un nul à la clé (1-1) assez poussif m'a-t-on dit.
16h50 : Ça prépare du gros tifo dans le kop alsacien des UB90. En attendant de voir ce que ça donne, les voix se chauffent.

 

16h47 : En face, c'est plus compliqué pour Clément, qui doit se passer de pas mal de joueurs : Voland et Golovine suspendus, Minamo (la recrue japonaise venue de Liverpool), Badiashile et Boadu sont blessés. Du coup, ça donne cette compo, avec la première de Embolo, l'international suisse, devant, et le retour de Diop dans le 11 (j'adore ce joueur).

 

16h46 : Ravi de vous retrouver pour cette première journée de L1. On attaque sans plus perdre de temps avec la compo des Strasbourgeois, avec la recrue Pierre Gabriel à droite de la défense et le duo Diallo-Ajorque devant. Kevin Gameiro débutera sur le banc.

 

16h45 : Hello everybooody !!!
Et oui, notre Ligue 1 préférée est déjà de retour. Après l'apéritif Lyon-Ajaccio vendredi soir, place à la première vraie affiche ce samedi à 17 heures. D'un côté, le troisième du dernier championnat, l'AS Monaco, qui a échoué à un but de l'OM, deuxième et directement qualifié en Ligue des champions. Les hommes de Philippe Clément ont été puni par un double tour préliminaire dans cette compétition, qu'ils ont déjà entamée. Les Monégasques ont réalisé un recrutement sans strass ni paillettes pour l'instant, avec deux ecrues notables : l'attaquant suisse Breel Embolo et l'ailier japonais Minamino Takumi (ex Liverpool). Grosse perte au milieu en revanche avec le départ pour le Real (et 100 millions, bonus inclus) d'Aurélien Tchouaméni. En face, Strasbourg, 6e du dernier exercice, a joué la continuité, toujours sous les ordres de Julien Stephan.

» Rendez-vous à 16h45 pour suivre l’avant-match