Japon – France : D’abord poussifs, les Bleus surclassent les Japonais pour un 9e succès d’affilée… Revivez ce match en direct

RUGBY Pour ce premier test-match de la tournée d’été, le XV de France a dominé deux adversaires : le Japon et la chaleur

Nicolas Stival
— 
Damian Penaud, auteur d'un essai pour la France face au Japon.
Damian Penaud, auteur d'un essai pour la France face au Japon. — Charly Triballeau / AFP



Sur cette statistique vert-de-gris, je vous souhaite une excellente journée ! A cet après-midi pour la deuxième étape du Tour de France !!!
Le XV de France signe sa neuvième victoire d’affilée, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. S’ils gagnent encore lors du second test face au Japon, samedi prochain à Tokyo, les hommes de Fabien Galthié égaleront le record absolu établi entre 1931 et 1937. Bon, à l’époque, les Bleus avaient été exclus du Tournoi des V Nations pour cause de violence et de professionnalisme déguisé, et huit des 10 victoires avaient été obtenues contre l’Allemagne nazie…
Les Français ont fait la différence en deuxième mi-temps, alors que le score était de 13-13 à la pause. Quatre des cinq essais des Bleus ont été réussis dans le second acte. Les Japonais, qui avaient démarré tambour battant, ont fini par baisser de pied, sous le double effet de la chaleur humide et de la supériorité tricolore.
ET C’EST TER-MI-NE !!!
80e+2 : +2 : ESSAI JAPONAIS DANS LES ARRETS DE JEU, APLATI PAR L’AILIER FIFITA ! Mérité pour les Brave Blossoms. C’est transformé.
80e : Essai de Yamanaka ? Non. L’arbitre M. Murphy revient à une faute française.
79e : Les Brave Blossoms font tout pour inscrire leur deuxième essai. Mêlée à 5 m de la ligne française.
77e : Les Japonais finissent mieux. Bon, en même temps, il y a un bail que le match est plié et que les Bleus sont en mode « économie ».
75e : Thibaut Flament perd le ballon au contact. L’une des seules fautes de goût du 2e ligne toulousain aujourd’hui.
73e : Sans un en-avant ballot, les Japonais réduisaient le score… Et Bourgarit qui ressort déjà, ce qui provoque le retour sur le terrain de Mauvaka. Le talonneur rochelais s’est-il blessé ?
72e : Les Japonais sont largués au score, mais ils tentent de réagir avec une pénaltouche, à la suite d’une faute du capitaine Charles Ollivon.
70e : Dernier remplacement côté français. Matthieu Jalibert, qui s’est réveillé en deuxième période comme ses collègues, est remplacé par Antoine Hastoy.
68e : ESSAI TRICOLORE !!! Grand spécialiste de la chose, le talonneur Pierre Bourgarit finit derrière la ligne sur un ballon porté après une pénaltouche. Jaminet transforme en coin (16-42).
64e : Avec tous ces essais, on en oublie tous les changements. Baptiste Couilloud à la mêlée et Selevasio Tolofua en 3e ligne sont entrés, tout comme l’hyperpolyvalent Sekou Makalou, 3e ligne de formation qui va jouer à l’aile cette fin de match.
Transfo ratée par Jaminet. Mais ça fait quand même 16-35. Les Bleus filent vers un neuvième essai consécutif, du jamais vu dans l'après-guerre.
62e : ESSAI DE MOEFANA !!! Superbe action du centre de l'UBB, en position d'ailier. Coup de pied par-dessus, accélération et essai. Mérité pour le meilleur joueur du match.
Jaminet transforme et la France s'envole au score (16-30). C'est l'heure d'une petite pause fraîcheur.
59e : ESSAI POUR LA FRANCE. Derrière une touche, Moefana renverse un défenseur japonais avant de décaler son compère Vakatawa qui sert Penaud, auteur d’un doublé. Aussi simple qu’efficace.
54e : Alors que j’allais écrire que les Bleus commençaient à faire le trou, Lee Seung Sin punit l’indiscipline française, assez criante aujourd’hui (16-23).
52e : Jaminet sanctionne une faute japonaise avec une pénalité facile pour le futur Toulouse (13-23).
50e : On tourne aussi au Japon dans le paquet d’avants. Je ne vais pas rentrer dans les détails, ne m’en voulez pas.
49e : Bourgarit remplace Mauvaka au talonnage et gratte d’entre un ballon au sol. Toute la première ligne française a été changée.
ESSAI REFUSE !!! A peine entré, Lavault a fait une faute dans le regroupement juste avant que Lucu aplatisse, en prenant Leitch par le cou pour le dégager du ruck.
Arbitrage vidéo, l'essai de Maxime Lucu derrière une percée de Yoan Tanga n'est pas encore accordé.
49e : ESSAI POUR LA FRANCE, ENCORE !!!
47e : Les Bleus sont réalistes et font déjà tourner. Après Lavault, ce sont les piliers Priso et Falatea qui sont rentrés.
Derrière une touche, Moefana sert Jalibert qui s'infiltre avec classe entre deux défenseurs japonais avant d'offrir l'essai à Lebel. Jaminet transforme sous les poteaux.
46e : ESSAI DU XV DE FRANCE !!!
45e : Et hop, le chevelu de l'UBB sort, remplacé par le Rochelais Thomas Lavault (1re sélection lui aussi).
44e : Pas mal du tout Jolmès, pour sa 1re sélection.
42e : Mais oui Tanga !!! Les Japonais ont failli marquer d’entrée, comme les Français en première période. Mais le n° 8 du Racing 92, futur Rochelais, gratte le ballon dans ses 22 mètres.
9h07 : C'est reparti !!!
9h06 : On va reprendre (dans à peu près 10 secondes). Va falloir que les Français fassent mieux, s’ils le peuvent.
8h52 : MI-TEMPS !!! Franchement, c’est la régalade, en grande partie grâce aux Japonais qui mettent un rythme de folie et ont très vite digéré l’essai de Penaud encaissé d’entrée. On se retrouve dans quelques minutes !
38e : Et derrière cette touche, les Français sont pénalisés... Les Japonais peuvent se dégager.
37e : L’occasion d’essai des Français ! La différence semble faite mais Jaminet adresse une passe à l’arbitre de touche…
35e : Gros chantier de Tatafu, l’auteur de l’essai, derrière une touche perdue par l’alignement français. Heureusement, le Samoan d’origine perd le ballon après avoir démoli deux-trois Bleus.
33e : 60% de possession pour le Japon. Oui, on avait cru deviner.
32e : Cette fois, Lee Seung Sin tape sa pénalité à côté. Bon, elle était à une quarantaine de mètres à gauche, il n’allait pas non plus tout rentrer. Et hop, troisième et dernière pause fraîcheur de cette première mi-temps.
31e : Et hop, ça repart avec une action sans fin des Japonais. Tanga est pénalisé (pour la 2e fois).
29e : Sans souci pour Melvyn. 13-13
28e : L’ailier Van den Heever, pas très inspiré décidément, ne libère pas le ballon au sol et offre un bon ballon d’égalisation à Jaminet, à 25 mètres face aux poteaux.
26e : Encore une action hyper rapide des Japonais. C’est rattrapé in extremis par la défense française.
25e : Bamba se met à la faute et le jeune ouvreur Lee Seung Sin, titularisé hier après le forfait pour cause de Covid du titulaire Takuya Yamasawa, enquille une nouvelle pénalité (13-10).
24e : Incroyable le rythme de ce match malgré les conditions météo...
22e : Six temps de jeu français derrière une touche et le 3e ligne japonais Gunter arrive à gratter un ballon dans ses 22 mètres. Pénalité contre la France. Dommage…
20e : Waow le plaquage du 2e ligne Thomas Jolmès !!! Gros bouchon du Tahiti Bob de l’UBB qui fête sa première sélection par un bon tampon sur son vis-à-vis. C’est déjà l’heure du deuxième « water break », qui se transforme en temps mort façon basket au cours duquel les entraîneurs peuvent évoquer la tactique à adopter sur l’action à venir.
18e : Riley se met à la faute cette fois. Et Jaminet de 35 m en face des poteaux permet à la Franc d’égaliser (10-10).
17e : Risible ce dégagement de l’ailier japonais Van Den Heever. Direct en touche.
16e : Oh le plaquage japonais sur Moefana ! Le centre Riley n’a pas vraiment utilisé ses bras pour plaquer… Rien selon l’arbitre après recours à la vidéo.
A l’issue d’une très, très longue action, le n° 8 Tatafu renverse Jalibert et Moefana et marque sous les poteaux. Un essai bien entendu transformé et les Nippons passent devant (10-7).
14e : ESSAI JAPONAIS !!!
12e : Les Brave Blossoms monopolisent le ballon…
10e : Première pause fraîcheur alors qu’il fait 34 degrés avec un taux d’humidité à la frontière du tolérable.
8e : Les Japonais se sont parfaitement repris après cet essai encaissé d’entrée. Les Français se mettent à la faute et Peato Mauvaka frôle le carton jaune avec un hors-jeu suivi d’un plaquage sans ballon.
6e : Bon, c’est bien parti tout ça. Même si Tanga (1re sélection) est pris à la faute dans un ruck. L’ouvreur Lee Seung Sin réussit la pénalité et le Japon revient à quatre points (3-7).
Lucu part derrière la mêlée et sert Jalibert qui adresse une longue passe à Penaud. L’ailier clermontois aplatit comme à l’entraînement. Et Jaminet transforme en coin (0-7).
3e : ESSAI POUR LA FRANCE !!!
1re : D’entrée les Bleus récupèrent le ballon dans les 22 m japonais après le coup d’envoi donné par Matthieu Jalibert. Mêlée pour la France, pile en face des poteaux. Miam !!!
8h05 : C’est parti !!!
8h04 : L’hymne japonais est joué, on va pouvoir commencer.
8h02 : La Marseillaise devant les tribunes d’un Toyota Stadium dont les 45.000 places sont très loin d’être toutes occupées.
8h : Les joueurs entrent sur la pelouse sur fond de hard-rock FM. Pourquoi pas ?
7h58 : Honnêtement, on ne sait pas trop ce que valent ces Japonais, qui n’ont pas joué beaucoup de matchs internationaux depuis la Coupe du monde 2019 à cause du Covid. Ils viennent de battre largement deux fois les Uruguayens mais bon…
7h55 : Trois pauses fraîcheur par mi-temps sont prévues, indiquait hier le manager des Bleus Raphaël Ibañez. C’est dire s’il va faire bon au Toyota Stadium d’Aichi, dans l’agglomération de Nagoya.
7h50 : La compo du Japon. Si vous avez suivi la Coupe du monde 2019 où les Nippons avaient atteint les quarts de finale, vous n’allez pas reconnaître grand monde, à part quelques-uns dont le 3e ligne et ancien capitaine Michael Leich.

 

7h45 : Bonjour à tous ! Le réveil n’a pas été trop dur ? Consolez-vous, il y a bien pire. Vous allez vous poser tranquillement devant ce live pendant que les Bleus et les Brave Blossoms vont suer sang et eau dans la touffeur nippone.
7h45 : Bonjour à tous ! Le réveil n’a pas été trop dur ? Consolez-vous, il y a bien pire. Vous allez vous poser tranquillement devant ce live pendant que les Bleus et les Brave Blossoms vont suer sang et eau dans la touffeur nippone.
Le rugby, ce n’est pas fini. Une semaine après l’épilogue du Top 14, dispute ce samedi le premier de ses deux tests au Japon, une semaine avant le second. Les Bleus joueront à Aichi sans, ni les finalistes castrais, alors que des cadres tels que les Toulousains Dupont et Ntamack sont au repos.

Mais Fabien Galthié a concocté malgré tout un beau XV de départ, avec 10 vainqueurs du Grand Chelem au printemps et deux petits nouveaux : le 3e ligne Yoan Tanga (Racing 92) et le 2e ligne Thomas Jolmès (Union Bordeaux-Bègles). Deux autres joueurs de l’UBB officieront à la charnière, Maxime Lucu et Matthieu Jalibert, sous la houlette du capitaine revenant Charles Ollivon.


 

Si le niveau actuel des Japonais — touchés qui plus est par plusieurs cas de Covid — reste dur à cerner, les Français devront composer avec un autre adversaire : l’exceptionnelle chaleur humide qui plombe l’archipel. Le coup d’envoi est programmé à 15 h (heure locale) et il pourrait faire plus de 35 degrés pour un taux d’humidité aux alentours de 70 %.

» Parce que c’est toujours sympa de se réveiller avec du rugby, on se retrouve aux alentours de 7h45