PSG : Nasser al-Khelaïfi « nous prend pour des imbéciles », s'énerve Javier Tebas

FOOTBALL Depuis l'annonce de la prolongation de Kylian Mbappé, le président de la Ligue espagnole est plus que jamais en guerre ouverte avec le club parisien

F.H.
— 
Le président de la Ligue espagnole de football, Javier Tebas, le 15 septembre 2021.
Le président de la Ligue espagnole de football, Javier Tebas, le 15 septembre 2021. — Oscar J Barroso/Shutterstock/SIPA

Javier Tebas, président de la Ligue espagnole de football s’est emporté mercredi après les déclarations du président du Paris SG Nasser Al-Khelaïfi qui a affirmé que si son club faisait telle ou telle transaction, c’est parce qu’il y était autorisé.

Al-Khelaifi « nous prend pour des imbéciles et il vient nous donner des leçons pleines de suffisance et d’arrogance de nouveau riche », a tweeté le président de la Liga. « Les règles n’existent pas pour le PSG. Nous continuerons à nous battre pour un football durable et sans tricherie », conclut-il.



Javier Tebas répondait ainsi suite aux déclarations du président Nasser Al-Khelaïfi dans le quotidien sportif espagnol Marca, où il défendait la légalité de ses actions et justifiait le fait qu’il n’avait aucune leçon à recevoir.

« Il ferait mieux de se concentrer sur son championnat qui est un peu mort »

« On sait ce qu’on peut faire et ce qu’on peut signer, on le sait mieux que lui et personne ne peut nous dire ce qu’on doit faire. Si on le fait, c’est parce qu’on peut », a-t-il ainsi affirmé, balayant les accusations à l’encontre du « fair-play financier » après le renouvellement de l’attaquant français Kylian Mbappé dans le club parisien.

« Regardez avec Messi. C’est pareil : On nous disait que c’était impossible, au final on a gagné de l’argent avec Messi. Il n’y connaît rien et il ferait mieux de se concentrer sur son championnat qui est un peu mort », a poursuivi Nasser Al-Khelaïfi, qui a tenu un discours similaire au quotidien italien de La Gazzeta dello Sport.