Montauban : Le rugbyman Kelly Meafua avait consommé alcool et cocaïne avant de se noyer dans le Tarn

ENQUETE Le rugbyman de Montauban Kelly Meafua avait consommé alcool et cocaïne avant de se noyer dans le Tarn, le 6 mai au matin

N.S.
— 
Lors du match de Pro D2 contre Rouen, le 12 mai, le public bayonnais a rendu hommage au joueur de Montauban Kelly Meafua, qui s'était noyé dans le Tarn six jours plus tôt.
Lors du match de Pro D2 contre Rouen, le 12 mai, le public bayonnais a rendu hommage au joueur de Montauban Kelly Meafua, qui s'était noyé dans le Tarn six jours plus tôt. — Alain Coudert / Sportsvisio / Sipa

Les circonstances de la mort de Kelly Meafua, le 6 mai à Montauban, se sont éclaircies avec le résultat des analyses toxicologiques. Le 3e ligne samoan du club tarn-et-garonnais de Pro D2, qui s’était noyé dans la rivière Tarn, « avait un taux de 2,34 grammes d’alcool dans le sang », indique ce vendredi le procureur de la République de Montauban, Bruno Sauvage, interrogé par La Dépêche du Midi.

« Il avait bien consommé de la cocaïne » ajoute-t-il, en précisant que cette prise de drogue avait eu lieu « quatre à huit heures avant le décès ». Soit après le match de la 29e journée de Pro D2 disputé le 5 mai par Kelly Meafua contre Narbonne.

« Un geste volontaire »

Il s’agissait de la dernière rencontre à domicile de la saison de l’USM, et le joueur de 32 ans était sorti en ville pour faire la fête avec des amis. C’est ensuite qu’il s’est jeté depuis le Pont-Vieux, haut de 22 mètres. Le procureur évoque « un geste volontaire » et « un défi ».

Christopher Vaotoa, coéquipier de Meafua, avait également sauté dans le Tarn pour tenter de lui porter secours. Il avait pu être secouru par les pompiers et conduit à l’hôpital en état d’hypothermie, avant d’en ressortir. L’affaire a été classée, « en l’absence d’infraction », précise Bruno Sauvage.