Cyclisme : Un mois après sa grave chute, Julian Alaphilippe espère disputer le Tour de France

RESILIENCE Victime d’une grave chute lors de Liège-Bastogne-Liège le 24 avril, Julian Alaphilippe indique que l’idée de participer au prochain Tour de France « est toujours ouverte »

N.S. avec AFP
— 
Julian Alaphilippe lors de sa victoire sur la deuxième étape du Tour du Pays basque à Viana, le 5 avril 2022.
Julian Alaphilippe lors de sa victoire sur la deuxième étape du Tour du Pays basque à Viana, le 5 avril 2022. — Alvaro Barrientos / AP / Sipa

Quand il a chuté lors de Liège-Bastogne-Liège, le 24 avril, la cause semblait entendue : Julian Alaphilippe allait devoir faire une croix sur le prochain Tour de France, qui partira le 1er juillet de Copenhague, au Danemark. Un mois après son hémopneumothorax, sa fracture de l’omoplate et deux côtes cassées, le double champion du monde n’a pourtant pas abdiqué.

« L’option du Tour de France est toujours ouverte, elle est toujours dans mon esprit », indique le Français de 29 ans, dans un communiqué publié ce mardi par son équipe Quick-Step. « Mais il est vraiment important que nous ne précipitions rien et que nous continuions à être patients », a ajouté le Bourbonnais, qui n’a pas décidé de sa course de reprise.



Alaphilippe a rejoint ses coéquipiers pour un stage d’altitude dans la Sierra Nevada. Avant de rallier le sud de l’Espagne, il a passé un dernier examen à Herentals (Belgique) où il a été soigné après sa grave chute. « La bonne nouvelle était que mon poumon était complètement rétabli, ce dont j’étais bien sûr très heureux. Les os cassés étaient toujours douloureux, ce qui est tout à fait normal car ces blessures prennent plus de temps à récupérer, mais on m’a dit que j’avais le feu vert pour commencer l’entraînement », a expliqué Alaphilippe, cité par sa formation.

Sur les routes de la Sierra Nevada

« J’ai passé quelques jours sur les rouleaux, c’était super, mais j’étais vraiment content de pouvoir essayer de passer quelques heures sur la route. Après quelques jours, je n’ai pas eu de mauvaises sensations et il a été décidé que je rejoigne l’équipe pour le camp d’entraînement de Sierra Nevada », a-t-il poursuivi.

« Bien sûr, je ne peux pas encore faire le même travail que tous les gars ici car j’ai besoin de temps pour m’entraîner et retrouver ma forme et je dois quand même faire attention à ne pas trop pousser mes blessures », a ajouté Alaphilippe. « Nous avons des conditions parfaites pour nous entraîner. Chaque jour, je m’améliore et j’espère continuer comme ça. » Nous aussi.