Descente des Girondins en ligue 2 : « Le chemin de la reconstruction sera évidemment difficile », lance Gérard Lopez

FOOTBALL Il explique avoir eu trop peu de temps pour compenser de trop « nombreuses saisons d’errements dans la gestion du club »

E.P.
— 
Gérard Lopez fait assume une part de responsabilité dans la descente du club.
Gérard Lopez fait assume une part de responsabilité dans la descente du club. — Philippe LOPEZ / AFP

Après la descente des Girondins en ligue 2, le président et propriétaire des Girondins de Bordeaux a tenté d’analyser comment le club a pu en arriver là. Il parle d’un « échec personnel », tout en rappelant la situation compliquée des  Girondins au moment de sa reprise.

« En juillet dernier, le club était dans une situation calamiteuse, et nous savions qu’il nous serait impossible de solder en si peu de temps l’héritage de trop nombreuses saisons d’errements dans la gestion du club, écrit-il. La validation tardive du projet de reprise ne nous a pas permis de débuter la saison dans de bonnes conditions. »

« Une remontée dès la saison prochaine »

Dans sa déclaration, il a choisi de se montrer optimiste sur l’avenir du club. « Nous avons travaillé et nous continuons plus que jamais de travailler à un nouveau projet qui passe par la remontée parmi l’élite dès la saison prochaine », poursuit-il.

Après avoir tiré les leçons de cette relégation, l’objectif est de se remettre en selle au plus vite. « Le chemin de la reconstruction sera évidemment difficile, et implique des changements importants », reconnaît Gérard Lopez. Un conseil d’administration a eu lieu jeudi et permis d’acter les grandes lignes de ce projet qui doit notamment associer les instances de contrôle du football professionnel.

« Je suis convaincu que c’est dans les moments les plus difficiles que se révèle pleinement la capacité de chacun à se réinventer en profondeur », pour « sauver le club ».