Open d'Australie : « 18 ans que je suis moins fort », Monfils fataliste après sa défaite en quarts de finale

TENNIS Le Français s'est montrès très lucide après sa défaite en cinq sets contre Berrettini à Melbourne (6-4, 6-3, 3-6, 3-6, 6-2)

J.L.
— 
Gaël Monfils n'a pas franchi le cap des quarts de finale à l'Open d'Australie.
Gaël Monfils n'a pas franchi le cap des quarts de finale à l'Open d'Australie. — Aaron FRANCIS / AFP
  • Une nouvelle fois, Gaël Monfils a perdu en quart d’un Grand Chelem, battu ce mardi par l’Italien Berrettini.
  • « A un moment, ça passera peut-être, refuse de se désespérer la tête de série numéro 17 en Australie. A moi d’essayer de me relever. En tout cas c’est ma volonté, peut-être que je n’y arriverai jamais. »
  • C’était le dixième quart de finale de Grand Chelem disputé par Gaël Monfils, qui ne s’est qualifié que deux fois en demi-finale.

C’est une remarque qu’on se fait souvent avec Gaël Monfils. Comme un joueur parfois si incompréhensible sur le court peut-il être aussi lucide et avisé sur l’analyse du jeu lui-même ?

Lancé comme un obus après avoir remonté deux manches à rien contre Matteo Berrettini, il s’est sabordé en trois coups de raquette alors qu’il menait 30-0 sur son jeu de service d’entrée de cinquième set. Vingt minutes plus tard, il était rentré aux vestiaires, comme face à Andy Murray à Roland en 2014.

« Que ça passe une fois et c’est tout »

Réponse à froid du Français, plus dur encore avec lui-même qu’une mauvaise blague de la FFL : « Encore une fois, je n’ai pas réussi à prendre la bonne décision, à bien gérer le momentum et pouvoir escalader une montagne. A l’arrivée, encore une fois je suis moins fort… Je suis moins fort tennistiquement, physiquement, mentalement. Pourtant je suis bien ! Mais j’ai été moins fort encore une fois et je le suis depuis dix-huit ans ».



Comme nous, il a l’impression d’avoir déjà paumé ce match 100 fois : « Beaucoup d’efforts pour perdre comme d’habitude. Donc ce que je retiens c’est "comme d’habitude". Et il va falloir continuer à travailler pour continuer à se mettre dans ces positions-là. Au moment où je vais être, j’espère, de nouveau dans cette position, à moi de faire quelque chose de différent. J’ai l’impression que je dis ça à chaque fois, mais malheureusement, mon objectif est d’essayer de me remettre le plus possible dans ces positions en espérant qu’un jour ça passe. »

Dixième quart pour deux demis

C’était le dixième quart de finale de Grand Chelem disputé par Gaël Monfils, qui ne s’est qualifié que deux fois en demi-finale, une statistique effrayante qui raconte quelques limites.

« A un moment, ça passera peut-être, refuse de se désespérer la tête de série numéro 17 en Australie. On ne gagnera plus 20 Grands Chelems, mais on en veut un. A 35, 36, 37 ans, 38… Que ça passe une fois, et c’est tout. Mais je tombe. A moi d’essayer de me relever. En tout cas c’est ma volonté, peut-être que je n’y arriverai jamais ». Les occasions vont se faire de plus en plus rares, et celle-ci était belle.