Stade Rennais-Bordeaux : En manque d’efficacité, Rennes a retrouvé son attaque de feu

FOOTBALL Les Rennais ont corrigé de bien pâles Bordelais ce dimanche après-midi (6-0), profitant de l’occasion pour se relancer en championnat

Jérôme Gicquel
— 
Félicité par Loïc Badé, Sehrou Guirassy a signé un doublé ce dimanche face à Bordeaux.
Félicité par Loïc Badé, Sehrou Guirassy a signé un doublé ce dimanche face à Bordeaux. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Le Stade Rennais a offert un festival offensif ce dimanche après-midi en atomisant Bordeaux (6-0).
  • Avec 40 buts marqués depuis le début de la saison, Rennes est la deuxième meilleure attaque du championnat derrière Paris.
  • Dans le dur depuis décembre, le club breton en profite au passage pour chiper la 4e place à Lens.

Au Roazhon Park,

On ne sait pas si les joueurs rennais ont voulu rendre hommage à Novak Djokovic, expulsé d’Australie. Toujours est-il que c’est sur un score de tennis que les hommes de Bruno Genesio  ont écrasé des Bordelais fantomatiques ce dimanche après-midi au Roazhon Park (6-0). Ce n’est pas la première fois que l’attaque rennaise se déchaîne cette saison. Avant les Girondins, Clermont (6-0), Saint-Etienne (5-0) et Lyon (4-1) avaient déjà pris le bouillon face à Rennes, deuxième meilleure attaque du championnat (40 buts) derrière Paris.



« On a envie de proposer du jeu, de prendre du plaisir et d’en donner et d’avoir un jeu offensif », a souligné le coach Bruno Genesio à l’issue de la rencontre. C’est Martin Terrier qui a lancé les festivités à la demi-heure en fusillant à bout portant le pauvre Costil. Benjamin Bourigeaud a ensuite rappelé à tout le monde qu’il était un excellent tireur de coup franc en faisant le break juste avant la mi-temps.

Guirassy retrouve le chemin des filets

Le festival offensif s’est poursuivi au retour des vestiaires avec des buts de Laborde et Truffert avant que Guirassy, en manque cruel de réussite ces derniers temps, n’y aille de son doublé en toute fin de rencontre. « C’était une bonne occasion de le faire rentrer, ça va lui faire du bien », a estimé Bruno Genesio, fermant la porte à un départ de son attaquant cet hiver.



Avec déjà dix buts au compteur cette saison, le meilleur total de sa carrière, Martin Terrier savoure également ce large succès. « On avait à cœur de se relancer, a-t-il indiqué. Et quand on arrive à mettre autant de buts, cela donne de la confiance à tout le monde ». Son partenaire Benjamin Bourigeaud, lui aussi buteur, a quant à lui apprécié le visage affiché par son équipe. « On avait un peu perdu le sens du sacrifice ces derniers temps, a-t-il assuré. Il nous fallait retrouver nos fondamentaux, à savoir jouer les uns pour les autres, et on l’a fait de belle manière aujourd’hui ».

Le Stade Rennais retrouve sa 4e place

Avec cette victoire, le Stade Rennais, qui restait sur trois revers d’affilée face à des concurrents directs pour l’Europe, en profite au passage pour se replacer en haut du classement (4e). « Cela nous permet de rester à portée de fusil de Nice et de repasser devant Lens », a indiqué Bruno Genesio, refusant toutefois de s’enflammer après cette large victoire.

« Il y a eu plein de choses positives aujourd’hui mais il va maintenant falloir confirmer », a estimé le coach rennais, se permettant même de faire la fine bouche. « On aurait dû mener au score plus rapidement et il y a eu du déchet en fin de match, a-t-il souligné. Les grandes équipes ne laissent rien à l’adversaire, c’est notre marge de progression ».