Lorient : Une société et ses dirigeants seront jugés après la mort accidentelle d'un jardinier

FOOTBALL En décembre 2020, une rampe de lumière est tombée sur Yohann, un père de famille venu aider son frère

C.A. avec AFP
— 
Un hommage avait été rendu à Yohann, jardinier décédé écrasé par la chute d'une rampe de luminothérapie au Moustoir. Ici face à Monaco.
Un hommage avait été rendu à Yohann, jardinier décédé écrasé par la chute d'une rampe de luminothérapie au Moustoir. Ici face à Monaco. — Loïc Venance / AFP

La scène a choqué tous les témoins. Alors que les joueurs remplaçants trottinaient sur la pelouse d’un Moustoir désert en cette période de pandémie, un homme avait perdu la vie sous leurs yeux. Yohann, 36 ans, était bénévole pour la société Sportingsols, dans laquelle travaillait son frère. Ce soir de décembre 2020, le père de trois enfants a été écrasé par la chute d'une rampe de luminothérapie utilisée pour chauffer et réparer la pelouse après la victoire du Stade Rennais sur le FC Lorient. Les remplaçants rennais ont alerté les secours, en vain.

Le parquet de Lorient vient de faire savoir que la société d’entretien de sols sportifs et deux de ses dirigeants seront jugés le 19 septembre à Lorient. « Il est reproché à la SNC Sportingsols Entretien le délit d’homicide involontaire par personne morale, dans le cadre du travail », a fait savoir Stéphane Kellenberger, le procureur de la République de Lorient.

La société vendéenne, filiale du groupe Papin, sera aussi jugée pour « le délit d’exécution d’un travail dissimulé à l’égard de plusieurs personnes, le délit de mise à disposition de travailleurs, d’équipements de travail sans information ou formation, outre le délit de mise à disposition de travailleurs, d’équipements de travail ne permettant pas de préserver leur sécurité », selon la même source.

Trois salariés mobilisés à chaque match

La victime était le frère d’un membre de l’équipe de Sportingsols, prestataire du club chargé de l’entretien de la pelouse. Pour chaque match, trois salariés de l’entreprise chargés de l’entretien de la pelouse pouvaient inviter chacun un proche. A la mi-temps, le bénévole pouvait fouler la pelouse pour aider à la remise en état des mottes de terre, à combler les trous, selon un porte-parole de la société interrogé à l’époque des faits.

De nombreux hommages avaient été rendus à Yohann, notamment par le FC Lorient, ou le club voisin de Concarneau où évolue son frère Tristan Boubaya.