Ligue 2 : A Valenciennes, la grève des encouragements se poursuit malgré le contexte sanitaire

FOOTBALL Les supporters du VAFC, qui réclament le départ de la direction, n’encouragent plus leur équipe depuis deux mois

François Launay
— 
Les supporters du VAFC ne supportent plus la situation de leur équipe.
Les supporters du VAFC ne supportent plus la situation de leur équipe. — M.Libert / 20 Minutes
  • Les supporters de Valenciennes sont en grève depuis deux mois.
  • Les fans du club réclament le départ de la direction coupable de ne pas faire progresser le club.
  • Le contexte sanitaire n’arrange pas les choses.

A Valenciennes, jauge sanitaire ou pas, la grève des encouragements se poursuit. Samedi, pour le premier match de 2022 au stade du Hainaut face à Guingamp, les supporters du club continueront de rester muets comme ils le font depuis deux mois. Et le contexte sanitaire avec l’instauration d’une jauge de 5.000 spectateurs ne va pas arranger les choses.

« Outre la jauge, le positionnement debout est interdit et il ne faudra occuper qu’un siège sur deux contrairement à ce qu’on a vu à Lens mardi. Dans ces conditions, il nous paraissait inconcevable de revenir au stade. Surtout qu’on a fait pas mal d’action en faveur des soignants et on se voyait mal revenir en plein pic épidémique pour chanter bras dessus, bras dessous », explique Stéphane Beaumont, porte-parole des Ultras Roisters, groupe de supporters du VAFC.



Un contexte sportif et administratif très morose

Reste qu’Omicron n’a pas tué la contestation des supporters. En froid depuis plusieurs mois avec la direction, les supporters de VA réclament le départ du président Eddy Zdziech à la tête du club depuis 2014. Aucune concertation n’a eu lieu entre les deux parties pour calmer les choses et la tension reste forte à l’extérieur mais aussi à l’intérieur d’un club ​où l’inspection du travail a prévu se rendre en début de semaine prochaine.

« Les dirigeants sont toujours dans leur bulle à croire que tout va bien dans le meilleur des mondes et en pensant qu’on est seulement une minorité à souhaiter leur départ. Notre but est de leur montrer qu’on est une majorité à souhaiter leur départ et à leur prouver qu’on va droit dans le mur », poursuit Stéphane Beaumont.

Dix-septième de Ligue 2, le VAFC est mal embarqué sportivement à mi-saison. Malgré le contexte morose, les supporters n’envisagent pas encore de poursuivre leur grève jusqu’au terme du championnat.

Des divisions mises de côté quelques minutes samedi soir

« Notre raison d’être reste quand même de supporter et d’animer le stade. Cette situation est inédite à Valenciennes. C’est pour ça qu’on préfère dire qu’on poursuit pendant deux matchs avant de voir si notre contestation active sera de nouveau possible au stade avec le contexte sanitaire. Ça pourrait se prolonger mais tout le monde ne le souhaite pas non plus chez nous » reconnaît Aiglon, président des GRB (Génération Rouge et Blanc), un autre groupe de supporters du club.

Reste que les divisions seront mises de côté samedi avant le coup d’envoi du match contre Guingamp lors de l’hommage rendu à Bruno Plumecocq. Décédé fin décembre à l’âge de 54 ans, le directeur du centre de formation du VAFC était l’une des rares personnes du club à faire l’unanimité. De quoi revivre pendant quelques instants une union sacrée qui manque aujourd’hui cruellement dans le Hainaut.