Ligue des Nations : Le Brésil, l’Argentine et les autres pays sud-américains invités dès 2024

REVOLUTION La compétition européenne doit devenir une mini-Coupe du monde

N.S.
— 
Un Uruguayen a déjà remporté la Ligue des nations cette année, avec le maillot de l'équipe de France.
Un Uruguayen a déjà remporté la Ligue des nations cette année, avec le maillot de l'équipe de France. — Franck Fife / AFP

La bombe a été lâchée jeudi soir en Pologne. Le vice-président de l’UEFA Zbigniew Boniek a indiqué  au média Meczyki que la Ligue des Nations, lancée en 2018, allait prochainement changer de formule. Selon l’ancien coéquipier de  Michel Platini à la Juventus dans les années 1980, les dix pays affiliés à la CONMEBOL, l’équivalent sud-américain de l’UEFA, vont rejoindre la compétition dès 2024. Ce qui promet quelques chocs sympas, du type Italie - Brésil ou France - Argentine.

Des représentants des deux confédérations continentales ont échangé cette semaine, et ont décidé de ce rapprochement, selon Boniek. Les détails de cette annonce révolutionnaire doivent être connus dans les prochains mois.

UEFA et CONMEBOL ont prévu d’ouvrir un bureau commun à Londres. Cette initiative est une réponse à la volonté de la FIFA d’organiser une Coupe du monde tous les deux ans. Les deux confédérations ont exprimé leur hostilité à ce projet porté par Gianni Infantino et Arsène Wenger.