La garde à vue de Yannick Agnel, accusé de viol sur mineur, a été prolongée

JUSTICE L'ancien nageur est entendu depuis jeudi dans le cadre d’une enquête

20 Minutes avec AFP
— 
Yannick Agnel dans les tribunes de Bercy lors du Masters 1000 de tennis, le 5 novembre 2021.
Yannick Agnel dans les tribunes de Bercy lors du Masters 1000 de tennis, le 5 novembre 2021. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

La garde à vue de l’ancien nageur champion olympique Yannick Agnel, accusé  de viol et agression sexuelle sur mineure, a été prolongée vendredi, a indiqué à l’AFP la procureure de la République de Mulhouse (Haut-Rhin) Edwige Roux-Morizot.

Interpellé jeudi à la mi-journée à son domicile parisien sur commission rogatoire, l’ancien sportif de 29 ans, retraité des bassins depuis 2016, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Mulhouse pour « viol et agression sexuelle sur mineur de 15 ans ».

Des faits qui remontent à 2016

L’affaire remonte à 2016, période à laquelle le nageur s’entraînait au Mulhouse Olympic Natation (MON). Interrogée par l’AFP, la procureure n’a pas souhaité donner d’informations sur l’identité de la victime. De source policière, il s’agirait de la fille de Lionel Horter, qui entraînait Yannick Agnel au MON.



Après deux ans passés à s’entraîner aux Etats-Unis dans la foulée de ses titres olympiques à Londres en 2012, Yannick Agnel était rentré en France et avait pris une licence au MON où il s’est entraîné durant deux ans, de 2014 à 2016. Yannick Agnel possède un des plus beaux palmarès de la natation française : il a été double champion olympique à Londres en 2012 sur le 200 m nage libre et le relais 4x100 m, avant d’être sacré champion du monde dans ces deux disciplines en 2013.