Ligue des champions : En battant le Zénith Saint-Pétersbourg, la Juventus se qualifie pour les huitièmes

FOOTBALL Auteur d’un grand match, Paulo Dybala a permis à son équipe de s’imposer 4-2 sur sa pelouse

20 Minutes avec AFP
En Ligue des champions, l'attaquant de la Juventus, Paulo Dybala, a fait un grand match contre le Zénith Saint-Pétersbourg en marquant deux buts, à Turin le 2 novembre 2021.
En Ligue des champions, l'attaquant de la Juventus, Paulo Dybala, a fait un grand match contre le Zénith Saint-Pétersbourg en marquant deux buts, à Turin le 2 novembre 2021. — Marco Alpozzi/LaPresse Marco Alp

La Vieille dame est toujours fringante. Emmenée par Paulo Dybala, éblouissant, la Juventus s’est imposée contre le Zénith Saint-Pétersbourg (4-2) à Turin mardi soir. Surtout, avec ce résultat, le club plus que centenaire s’est qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions dès la quatrième journée de la phase de poules.

Les Turinois restent seuls premiers du groupe H en ayant fait carton plein avec 12 points pris sur 12 possibles, devant Chelsea, deuxième avec neuf points après son succès sur Malmö (1-0).

Hommage à Platini

Paulo Dybala, en grande forme, a très rapidement donné le ton du calvaire qu’il comptait faire vivre à ses adversaires : d’une frappe sèche, il a trouvé le poteau (9e), avant, deux minutes plus tard, d’envoyer la balle de volée dans la lucarne du portier russe après une remise de De Ligt sur corner (11e).

Ce 105e but en bianconero, qui lui a permis de dépasser Michel Platini (104 réalisations) dans le classement des buteurs turinois, l’Argentin l’a célébré en reprenant l’une des célèbres attitudes du N.10 français, allongé en se tenant la tête. « C’est une idole pour moi, pour le football, pour ce qu’il a fait sur le terrain, en particulier à la Juve », a commenté Dybala sur Mediaset, espérant que Platini pourrait voir sa célébration.

Bonucci malheureux

Le Zénith a égalisé avec de la réussite grâce à un but contre son camp de Leonardo Bonucci, qui a trompé son propre gardien en le lobant de la tête (26e). Mais en deuxième période, le duo Chiesa-Dybala a donné le tournis à la défense russe, le premier obtenant un penalty que le deuxième a transformé pour son 106e but, après avoir dû le retirer alors qu’il l’avait raté à sa première tentative (58e).

Chiesa, d’une frappe croisée après un crochet dévastateur sur Dejan Lovren, a ensuite fait le break (3-1, 73e) avant que Morata ne glisse le ballon entre les jambes du portier de Saint-Pétersbourg, bien servi par… Dybala. L’Iranien Sardar Azmoun a réduit l’écart d’un bel extérieur au bout du temps additionnel (4-2, 90e+2), mais cela n’aura pas été suffisant. Lors de la prochaine journée, la Juve se rendra à Stamford Bridge pour tenter de s’assurer de la première place tandis que le Zénith ira à Malmö.