NBA : Les Lakers perdent encore, et en plus leurs stars en viennent aux mains

BASKET Anthony Davis et Dwight Howard n'étaient pas loin de se battre lors de la défaite de LA face aux Suns

N.C. avec AFP
— 
Anthony Davis et Dwight Howard lors d'un match des Lakers en septembre 2020.
Anthony Davis et Dwight Howard lors d'un match des Lakers en septembre 2020. — Mark J. Terrill/AP/SIPA

Toujours pas de victoire et un accrochage entre deux de ses stars en plein match : les Lakers connaissent un début de saison NBA très compliqué. L’image a marqué tout le monde, vendredi soir. Lors de la défaite face aux Suns de Phoenix (115-105), Anthony Davis a empoigné Dwight Howard, avant que tout le banc de LA sépare les deux intérieurs. Un incident rare et symbolique des tensions actuelles chez le champion 2020, où la mayonnaise tarde à prendre après avoir changé quasiment l’équipe à l’intersaison pour effacer l’échec de la saison passée. La frustration est très grande.

« Nous avons juste eu un désaccord sur une action… Nous sommes passionnés, nous sommes des adultes, nous avons réglé le problème. Ce sont des choses qui arrivent. C’est mon frère, c’est mon coéquipier. Il n’y a aucun problème entre nous, je ne veux pas que quelqu’un dise que j’essaie de causer un souci, ce n’est pas le cas », a dédramatisé Howard après la rencontre.

Même commentaire du côté du coach, Frank Vogel​. « Ces deux-là s’adorent. Je préfère qu’ils soient impliqués comme ça, plutôt qu’ils s’en fichent, a-t-il réagi. Il y a eu un manque de communication, et quand on se fait botter les fesses, ce genre de choses peut arriver. » En revanche, l’ancienne légende du club Magic Johnson s’est offusquée du spectacle. « En 42 ans passés auprès des Lakers, je n’ai jamais vu quelque chose comme ça », s’est désolé le quintuple champion NBA.

Au moment de ce pic de tension, les Lakers étaient en train de sombrer au 2e quart-temps (34-18). Et le calvaire s’est poursuivi au 3e (37-23), sans que LeBron James (20 points) n’y puisse quoi que ce soit, ni Davis (16 points, 10 rebonds), ni Russell Westbrook (15 points, 11 rebonds, 9 passes). La rencontre face à Memphis, lundi, s’annonce déjà cruciale.